Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 6 juillet 2013

Nature

Il était une Forêt - Regards d'artistes

Une résidence d'artistes en pleine forêt tropicale primaire au Gabon, sur le tournage du prochain film  de Luc Jaquet et Francis Hallé, c'est l'expérience inédite qu'ont vécu l’aquarelliste Mark Alsterlind, le peintre Charles Belle et le sculpteur Vincent Lajarige. Ils ont laissé libre cours à leur sensibilité et retranscrit ce que leur inspirait cet univers. Découvrez leurs œuvres dans la Serre du Parc André Citroën à Paris.

Exposition gratuite jusqu'au 28 juillet, 
Serre du Parc André Citroën. du vendredi au dimanche de 12h à 20h
Ateliers ludiques et pédagogiques tous les samedis de 12h à 19h
Accès : Quai André Citroën, PARIS 15e Métro ligne 10 « Javel – André Citroën », RER C « Javel », Bus 42, 88

mardi, 11 septembre 2012

Evénements

Des étoiles terrestres pour les journées du patrimoine

Rendez-vous sous les étoiles… terrestres, à l'occasion des Journée du Patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains, dans le parc naturel régional des Vosges du Nord.

Les Étoiles Terrestres, ce sont trois sites d’exception gardiens d’un l'héritage verrier exceptionnel (la Grande Place - Musée du cristal Saint-Louis, le Site Verrier de Meisenthal et le Musée Lalique de Wingen-sur-Moder), qui collaborent depuis 3 ans pour partager leur passion du verre & du cristal avec le plus grand nombre et mettre en valeur une destination verrière majeure.

Cette constellation de sites verriers dans les Vosges du Nord voyait le jour il y a cinq siècles, lorsque quelques verriers nomades construisent un four de fortune dans cette région. Sans le savoir, ces pionniers écrivaient alors les premières pages d’une aventure industrielle et artistique hors du commun, qui se poursuit encore aujourd’hui.

Une excellente occasion de découvrir ce patrimoine culturel préservé dans le parc naturel régional des Vosges du Nord classé Réserve de la Biosphère par l’UNESCO en 1989 et lauréat européen du concours EDEN qui distingue une destination touristique d’excellence.

www.ciav.fr/
www.musee-lalique.com
www.cristal-saint-louis.fr
www.parc-vosges-nord.fr
Table tactile © Musée Lalique, Souffleur et boules de Meisenthal © Jean-Claude Kanny, La Grande Place, musée Saint-Louis © Philippe Brunner

vendredi, 30 septembre 2011

Evénements

La Biennale internationale du verre


L’événement initié par ESGAA (European Studio Glass Art Association) en 2009 se transforme pour sa nouvelle édition, en grand rendez-vous européen des amateurs et collectionneurs d’art contemporain, passionnés du médium Verre.

Il investit une douzaine de lieux en Alsace cet automne, après avoir démarré hors frontières françaises, dès juin et jusque fin septembre, par une autre série d’expositions à Venise et Murano, lieux emblématiques.

Dans ce contexte, « Eclats », l’exposition phare organisée au musée Würth France à Erstein du 15 octobre 2011 au 4 mars 2012 sonne comme un manifeste. Elle présentera une rétrospective inédite en France du Studio Glass Movement. Ce mouvement né dans les années 1960-1970, a déplacé le lieu de la pratique verrière, jusque-là réservée aux manufactures et aux cristalleries, vers les ateliers individuels pour des expressions plus créatives. Une quarantaine d’artistes du monde entier sera exposée. Outre cette rétrospective, des oeuvres d’artistes nordaméricains, comme Tom Patti ou Harvey Littleton, des installations contemporaines avec Anaïs Dunn ainsi que des œuvres de la scène artistique européenne avec Caroline Prisse, Keiko Mukaide ou Jean-Michel Othoniel seront à l’honneur. C’est l’occasion de montrer toute la richesse des différentes techniques de l’art verrier, des procédés classiques jusqu’aux installations vidéo en fibre de verre en passant par le travail du néon. La sélection propose également des oeuvres de grand format aux frontières de l’architecture et du design avec notamment Udo Zembok, Vincent Breed ou Josepha Gasch-Muche. Il semble naturel que, dans une région marquée par les arts du feu, la flamme soit ardente pour hisser en mode majeur ce que la tradition a fini par instituer en arts mineurs, à savoir la céramique et le verre.Or il ne sont pas si nombreux que ça, les passionnés. Laurent Schmoll, président de ESGAA, est l’un de ceux qui se battent pour donner en France toutes ses lettres de noblesse à la sculpture verre mal connue et reconnue. Car si aux Etats Unis et au Japon les plasticiens du verre sont très présents et les galeries exclusives légion, en France, l’état des lieux est bien léger :
il n’y a que le CIRVA (Centre International Recherche Verre Arts Plastiques) à Marseille et le CIAV (Centre International d’Art Verrier) à Meisenthal pour collaborer avec les plasticiens désirant introduire le matériau verre dans leur démarche et le musée atelier du verre de Sars Poterie (Alsace) est le seul à se consacrer entièrement cet art. Moins de dix galeries en France exposent ces artistes, faute de trouver un public suffisant, souvent par manque de formation ou d’information. Comme le pointe Laurent Schmoll, « les américains ont, une nouvelle fois, l’occasion et la volonté de constituer de grandes collections achetant les meilleures oeuvres. Il est surprenant de constater, comme par le passé avec les peintres européens, que bien des œuvres négociées sont d’origine européenne, laissant nos institutions atones. »
Laurent Schmoll se bat contre un autre préjugé : la double peine qui frappe les artistes qui « mettent la main à la pâte », « mettent la main dans le cambouis » et façonnent eux-mêmes leur œuvre verre. Une étiquette péjorative d’artisan les éloigne le plus souvent de l’accès aux galeries d’art contemporain.

Bâtie sur les fondations des deux événement « Strasbourg, capitale du Verre » en 2006 et 2007, et de sa première édition en 2009, la Biennale alsacienne 2011 a atteint une maturité et une reconnaissance qui ont permis de nouer une belle coopération avec la région de Venise et Murano. Une identité patrimoniale similaire, construite sur la tradition artistique verrière, voilà de quoi tisser des liens et créer une biennale à dimension européenne, en deux temps, sur deux pays, de juin 2011 à mars 2012. Un défi déjà bien accueilli à en juger par le succès des deux expositions italiennes de la Biennale, au Palazetto Bru Zane à Venise et au musée du Verre de Murano. Dans la dynamique de la rencontre, le travail de deux étudiants de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg s’est inscrit en partenariat avec la prestigieuse Ecole du verre Abate Zanetti de Murano pour créer une œuvre originale exposée lors de la Biennale. 

A noter, Strasbourg possède la seule école des Arts Décoratifs ayant un atelier « Verre » qui forme chaque année des étudiants dans cette discipline artistique. Et c’est dans les locaux du Conseil régional d’Alsace, place du Wacken à Strasbourg du 14 octobre au 28 novembre 2011 que vous pourrez découvrir les œuvres de Laura Parisot et Thomas Balthazar, les deux étudiants sélectionnés. 
Dans le cadre de la Biennale, sera remis le 19 octobre, le Prix du verre contemporain, « l’International Strasbourg Glass Prize », qui récompense une création originale réalisée à partir du médium verre. C’est un collectif de trois artistes français, Sandrine Isambert, Thibaut Nussbaumer et Michel Schaeffer, qui est lauréat du Prix 2011 pour un assemblage intitulé In Out, réalisé à partir de balises de signalétique urbaine et qui dévoile via l’ouverture des pointes des cônes un univers intérieur réfracté à l’infini par des jeux de miroirs… Les dix finalistes et les lauréats sont exposés au CIC Est, rue Jean Wenger-Valentin à Strasbourg, du 14 octobre au 22 novembre 2011.

Ci-dessus 1 : Laura Parisot (ESAD Strabourg), Sans titre. Ci-dessus 2 : Udo Zembok, Cæur 2, Collection de l’artiste. Keiko Mukaide, Circle of three lucid, © François Golfier
Photos en haut du billet : Caroline Prisse, arbre connecté © Ernst van Deursen. Vincent Changnon et Anne Donze, « Viens tant, vas temps », vue Tour Eiffel, finalistes Prix du verre 2011

Bien d’autres découvertes poétiques et ou surprenantes vous seront offertes tout au long de ce parcours grâce aux subtilitésde ce médium qui joue avec la lumière et à l’imagination des artistes qui ont su l’apprivoiser. Le musée de Sars Poterie et le CIAV de Meisenthal présentent chacun une exposition dans le cadre de la Bien-nale. A Strasbourg, quelques lieux dans une liste non exhaustive pour attiser votre curiosité: au Conseil général du Bas-Rhin, place aux étudiants artistes tchèques de l’école de Usti nad Labem, au musée d’Art moderne et contemporain, honneur à Maurice Marinot et à La Chaufferie, du 18 novembre au 22 décembre 2011, exposition des plus récentes œuvres de Caroline Prisse. Cette artiste néerlandaise formée à la Rietveld Academy d’Amsterdam y est devenue ensuite directrice du département du verre. Ses recherches l’amènent à développer une approche métaphorique des possibilités artistiques du verre. L’artiste utilise des objets relevant du quotidien du chimiste : ampoule de coulée, ballon, bécher, flacons, tubes … Emboîtés, ces instruments laissent entrevoir des structures organiques fantastiques. Une démarche artistique fondée sur une réflexion liant technologie et nature. Caroline Prisse participe également à la première partie de la Biennale du Verre, à Murano.

La Biennale Internationale du Verre

Du 14 octobre au 28 novembre 2011

à Strasbourg et en région Alsace.

www.biennaleduverre.eu

jeudi, 24 février 2011

Forêts - Bois

Ciseaux, Papier, Forêt…

Alex Schulz - animation I am a forest

Court métrage d'animation - Création d'Alex Schulz (Cliquez sur le lien pour découvrir des images du making of)

I am a Forest
An animated short film showing a world thats temporary upside down.
Direction/Setting/Music : Alex Schulz
Technical Consulting : P. Grossien/S. Hefuna