Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clef - Tétras

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, 23 décembre 2009

Photographie

Tout naturellement... Vincent Munier

Ovibos Moschatus  © Vincent Munier

Des nouvelles de Vincent Munier, photographe animalier, internationalement reconnu, parrain d'Imaginature et toujours fidèle à sa terre lorraine, les Vosges. Pour émerveiller à coup sûr à Noël, le cadeau intelligent tout trouvé : un livre de Vincent ou un tirage Fine Art d'une de ses photos !

Etat sauvage, Canada

Cet été, l'exposition "État Sauvage", présentait à Montréal les 130 plus belles photographies animalières au monde !  Trois expositions constituaient en fait cet événement exceptionnel : "Whales: From the Depths of the National Geographic Archives" du National Geographic Museum de Washington, "Nature's Best Photography, The Windland Smith Rice International Awards" du Smithsonian National Museum of Natural History de Washington et… l’exposition “Blanc Nature” de Vincent Munier avec plusieurs photos encore inédites en Europe,  tirées de sa dernière expédition du printemps 2009 dans l’Articque canadien. Un succès incontestable. Les images de Vincent ont touché le public canadien qui n’oubliera plus l’émotion ressentie.
La pureté des lignes de ses compositions, les ambiances, le minimalisme parfois et la qualité des lumières donnent à son style une parenté assumée avec les images des photographes japonais comme Michio Hoshino qu’il admire tant. On perçoit ici et là un peu des leçons de l’américain Jim Brandebourg, un autre de ses maîtres mais son talent exceptionnel n’appartient qu’à lui, c’est sûr !
Nikon l’a bien compris et l’a choisi avec l’américain Bill Frakes, grand nom de la photographie de sport, pour tester son dernier boîtier D3S. Une mission réalisée en Scandinavie à admirer sur le site web de Vincent où il nous fait découvrir parmi d’autres animaux superbes, quelques somptueux clichés des Ovibos, ces bœufs musqués, petit bout de préhistoire, qui le fascinent. Par - 40 °C, il arrive à capturer leur grâce intemporelle et nous laisse ébahis. Pour le régal des yeux aussi, ne loupez pas dans la rubrique News (ou ci-dessous via YouTube) son premier mini-film réalisé avec le mode D-movies du boîtier.

Vosges, terre natale, les racines

Les Vosges… Vincent y revient sans se lasser après chacune de ses expéditions dans les régions les plus lointaines et les plus hostiles de la planète ? Il y a ses racines, il y puise sa force. C’est ici que sa sensibilité artistique s’est éveillée, c’est là où ont grandi sa passion de la photographie et son engagement profond pour la protection de la nature, deux valeurs fondamentales transmises par son père Michel.
Alors même que Vincent est devenu un photographe professionnel internationalement reconnu, avec trois Eric Hosking Award consécutifs au prestigieux concours du BBC Wildlife Photographer of the Year au début des années 2000 —du jamais vu avant lui — membre de l’International League of Conservation Photographers, alors que les plus grands magazines comme National Geographic, Outdoor Photographer, Géo, Terre Sauvage ou Animam et bien d’autres publient ses photos, la complicité qui l’unit à son père depuis l’enfance est intacte comme durant les longues heures d’affût sur les crêtes vosgiennes. Il n’y a pas si longtemps, ils sont partis ensemble sur les traces de l’ours brun du Kamtchatka au sud-est de la Russie. Ils ont marché de longues heures en silence laissant la parole à la nature immense et toujours d’un seul regard, ils se comprennent !

C’est pourquoi Clair de Brume qu’ils ont co-signés aux Editions Hesse avec un texte de Laurent Joffrion est une telle réussite. Les images mêlées de chacun d’eux dialoguent en parfaite harmonie. Si Aube de Rimbaud dévoile la forêt ardennaise, Clair de Brume révèle la forêt vosgienne dans une poésie visuelle qui a un je ne sais quoi de rimbaldien. Une histoire de lumières sans doute, oui c’est cela car Vincent apprivoise la lumière dans son objectif avec la dextérité naturelle de ceux à qui le secret a été révélé ! C’est un dompteur inégalé de crépuscule et de lumière timide des petits matins bleu-gris. Hommage et ardent plaidoyer pour les Vosges sauvages, secrètes, fragiles et le grand tétras, oiseau emblématique de ce massif, Clair de Brume voit ses droits d’auteur intégralement reversés par les Munier au profit des actions de préservation du groupe Tétras Vosges (www.groupe-tetras-vosges.org).

POUR ADMIRER LES PHOTOS DE VINCENT

Ses livres :

• Clair de Brume, 2e édition, 2009, éditions Hesse, www.editionshesse.com

• Kamchatka, éditions de la Martinière, www.editionsdelamartiniere.fr

• WhiteNature, ré-édition anglaise de Blanc Nature

Le site de Vincent :

www.vincentmunier.com exemplaires dédicacés disponibles sur la boutique du site et tirages fine-art de ses photos à partir de 65 euros sur photoby.fr . Pourquoi s'en priver !

Photos © Vincent Munier
< Texte © Imaginature

mercredi, 11 mars 2009

Photographie

Réédition de "Clair de Brume" de Michel et Vincent Munier pour le Groupe Tétras Vosges

Nous vous avions promis de vous prévenir dès que le très bel ouvrage de photographies de Vincent Munier et de son père Michel serait réédité. Voilà c'est fait !
Nous vous avions parlé de la première édition ici. Épuisé en quelques mois, nous vous l'avions dit , il est à nouveau et heureusement disponible. Vous pouvez, vrai bonheur, vous procurer un exemplaire de "Clair de Brume" signé par l'auteur directement dans la boutique du site de Vincent.

À nouveau, les droits d’auteur de « Clair de Brume » sont reversés au Groupe Tétras Vosges, association qui œuvre pour la sauvegarde des tétraonidés et de leurs habitats dans le massif vosgien.

Photo M. et V. Munier © Daniel Gourdin - à droite : couverture de "Clair de Brume"
"Clair de Brume"
Photographies : Michel et Vincent Munier
Textes : Laurent Joffrion
Format : 29 cm x 29 cm
Pages : 160
Éditions Hesse

mardi, 30 octobre 2007

Photographie

Les Vosges des Munier

Clair de brume de Michel et Vincent Munier
Photo M. et V. Munier © Daniel Gourdin

Bon sang ne saurait mentir. Michel Munier et son fils Vincent ont la photographie naturaliste chevillée au corps, à l’âme. Et la longue patience que nécessite cette humble pratique d’observation d’un univers où rien n’est donné, acquis, mais offert. On retrouve ces instants de grâce dans « Clair de Brume » paru récemment aux éditions Hesse. Michel et Vincent y révèlent, de manière fusionnelle, le regard aimant qu’ils portent depuis toujours sur leurs Vosges natales, leur terrain d’observation privilégié. « Si une intention devait caractériser leur démarche, ce serait celle d’être fidèles aux émotions perçues dans l’intimité d’un monde où l’obscurité est animée, où l’hiver n’est pas triste, où la brume magnifie l’invisible » écrit de manière inspirée Laurent Joffrion en préambule de ce bel ouvrage de photo.
Tout ici est, en effet, question de révélation, tout se joue, s’accomplit au creux de brouillard matinaux estompant les crêtes comme des estampes chinoises, ou dans ces nuits froides et rudes si longues mais propices aux rencontres magiques, de l’autre côté du miroir, avec l’univers invisible de la forêt. La silhouette d’un cerf aperçu au loin dans le fourré, le face à face soudain avec le renard ou, moment de grâce, l’apparition d’un grand tétras, ce phénix vosgien aujourd’hui si menacé… autant d’instant rares et précieux que nous invitent à admirer les Munier au long de leur impeccable, militante et poétique quête…
A noter que les droits d’auteur de « Clair de Brume » sont reversés au Groupe Tétras Vosges, qui agit pour l’intégrité des écosystèmes sylvestres de la montagne.
Voir le site du groupe-tetras-vosges
Recommandée, également, une visite sur le superbe site de Vincent Munier : www.vincentmunier.com
Le site des éditions Hesse : www.editionshesse.com