Envoyé Spécial sur France 2 diffusait cette semaine un reportage de Jennifer Deschamps et Jean-Marc Nouck Nouck intitulé "Une bouteille en eau trouble". Deux « effets secondaires » problématiques de nos bouteilles d’eau en PET sont pointés dans ce document : les bouteilles déchets qui polluent les plages, le fond des mers et océans et tuent par ingestion des billes de décomposition oiseaux, poissons et autres organismes marins et par ailleurs l’éventualité d’une contamination des contenus par des éléments toxiques semblent pouvoiry migrer.  Sur ce deuxième point, les preuves tangibles sont encore controversées. Il s’agit de savoir à quel seuil réel des éléments toxiques peuvent être considérés comme toxiques puisqu’actuellement aux seuils des normes en vigueur de la législation ces éléments sont indétectables.

Quant à la pollution générée par la bouteille non recyclée qui se retrouve dans l’environnement marin, celle-ci par contre est bien réelle et bien visible. 

Vous pouvez voir ou revoir ce reportage d'Envoyé Spécial sur cette page du site de France 2

Dans le reportage, on peut découvrir la « Surfrider Foundation Europe » et son action via l’interview de Lionel Mallet bénévole à Marseille et en pleine action sur les plages de la cité phocéenne.
SFE vient tout juste de fêter ses 20 ans. L’association est née à Biarritz dans les années 90 de l’élan d’un petit groupe de surfeurs, dont Tom Curren, triple champion du monde, qui se jetait à l’eau dans le port de Bayonne pour protester contre la pollution de l’Adour.
En 2010, elle est une ONG environnementale active dans 12 pays en Europe, soutenue par 8.000 membres, 1.500 bénévoles et 30.000 sympathisants, encadrés par 40 antennes déployées du Nord de l’Europe (Irlande) à la mer Egée (Grèce) et dispose de 5 laboratoires.

Surfrider Foundation Europe, 20 ans d’action.

Elle a produit et réalisé cette courte video d’animation qui résume de façon symbolique et frappante le propos développé dans le document d’Envoyé Spécial.

<div class="alt"><a target="_blank" href="http://www.universcience.tv/media/2048/la-baleine.html" title="La baleine">La baleine<br/><img src="http://universcience.brainsonic.com/csi-tv/20101025-111000/thumbnail_7.jpg" alt="La baleine" border=0 /></a><br/><p>Un nouveau continent est apparu à la surface du globe, constitué de toutes sortes de déchets imputrescibles. Les animaux marins subissent la négligence des humains... La preuve par l'absurde !</p> <p> </p> <p>Réalisation et production : Surfrider</p> <p> </p></div>

SFE est représentée en permanence à Bruxelles et consultée par les institutions de l’Union européenne. Elle participe au même titre que les autres ONG environnementales d’Europe aux grands débats et négociations autour de la préservation de l’Océan et du littoral : réglementation des plateformes pétrolières offshore, législation ocntraignantes sur déchets aquatiques, qualité de l’eau, urbanisation du littoral et défense des vagues comme patrimoine.
Elle s’est fait connaître en lançant des actions de nettoyages de plage. En 20 ans, se sont des centaines de milliers d’enfants et d’adultes qui ont ramassé des déchets sur la plage et ont été bénéficiés des actions de SFE en matière d’éducation et de sensibilisation autour de l’Océan et du littoral.
Mais ces nettoyages par les bénévoles devenus « Initiatives Océanes », ne sont qu’une petite partie de l’énorme travail entamé par l’ONG. Dans la même journée, un avocat Surfrider portera un dossier auprès d’un Tribunal, un biologiste récupèrera des échantillons d’eau de mer, un écolier passera une heure au Surfrider Campus de Biarritz. Le soir même une antenne se réunira en Suède à Höganäs, pour défendre une vague en danger. Un salarié d’une entreprise n’ira pas à son bureau mais passera la journée en bord de Seine avec Surfrider afin de comprendre l’origine de la pollution de l’eau.

En 2010 , la pétition lancée par SFE contre les macro-déchets recueille près de 50.000 signatures. En France, le Grenelle II de l’environnement intègre enfin l’amendement demandé par SFE introduisant les déchets aquatiques dans les éléments constitutifs de la pollution des eaux marines. Surfrider Foundation Europe a mis en place un lobbyiste à Bruxelles et a créé une plateforme d'usagers européenne pour mieux porter les revendications de protection du milieu littoral (Fédérations sportives, Eurosima, pratiquants, bénévoles)

www.surfrider.eu