Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clef - Environnement

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, 25 octobre 2014

Livres - articles

Empoisonnement universel : crime impuni ?

Un empoisonnement universel : Comment les produits chimiques ont envahi la planète par Fabrice Nicolino

Le résumé de l'éditeur :

C’est un livre sans précédent. Jamais on n’avait essayé de réunir tous les points pour faire enfin apparaître le dessin complet. Comment en est-on arrivé là ? Comment et pourquoi l’industrie chimique a pu libérer dans l’eau, dans l’air, dans le sol, dans les aliments, et jusque dans le sang des nouveau-nés plus de 70 millions de molécules chimiques, toute différentes les unes des autres ? Quels sont les liens entre le temps des alchimistes et celui du prix Nobel de chimie Fritz Haber, grand criminel de guerre ? D’où viennent Bayer, BASF, Dow Chemical, DuPont, Rhône-Poulenc ? Comment est-on passé de la bakélite des boules de billard et des combinés du téléphone au nylon, puis au DDT et aux perturbateurs endocriniens ? Pourquoi des maladies comme le cancer, l’obésité, le diabète, Alzheimer , Parkinson, l’asthme et même l’autisme flambent toutes en même temps ? Qui est Théo Colborn, la Rachel Carson du XXIe siècle ? Pourquoi l’OMS, la FAO, l’ONU ne bougent-elles pas ? Pourquoi les agences de protection françaises regardent-elles ailleurs ? Comment les normes officielles ont-elles été truquées ? Que contient vraiment l’eau dite potable ? Comme les transnationales ont-elles organisé une désinformation planétaire sur cet empoisonnement universel ? Y a-t-il une chance de s’en sortir ? Pour la première fois, tout le dossier est enfin rendu public. Il est effrayant, mais un peuple adulte n’a-t-il pas le droit de savoir ? Ce livre, qui donne des noms, des faits, des accointances, ne peut rester sans réponse. C’est l’heure de se lever.

Publié aux Editions : Les Liens qui Libèrent

ISBN : 9791020901736

- le blog de Fabrice Nicolino : Planète sans Visa

http://fabrice-nicolino.com/index.php

- Fabrice Nicolino et son livre dans CO2 Mon Amour l'émission de Denis Cheyssoux sur France Inter 

http://www.franceinter.fr/emission-co2-mon-amour-fabrice-nicolino-linvite-de-co2-pour-son-enquete-sur-la-chimie

dimanche, 15 juin 2014

Environnement

API days, la fête des abeilles

C'est cinquième édition des Journées Nationales APIdays ! La grande fête de l'abeille !

Collectivités et entreprises se mobilisent pour la sauvegarde de l’abeille. Thème central de cette édition : l’Apiculture familiale en France et dans le monde en lien avec l’Année internationale de l’agriculture familiale. 

Les apiculteurs de l’UNAF et leurs partenaires vous donnent rendez-vous pour cet événement grand public gratuit, festif, pédagogique et militant en faveur de l’abeille, dans plus de quatre-vingt villes en France et dans les DOM-TOM. 

API days du 19 au 24 juin 2014


Organisateur = l'UNAF Union Nationale de l'Apiculture Française / Organisation à but non lucratif
La page Facebook de l'Union Nationale de l'Apiculture Française  / Abeille Sentinelle de l'environnement
Le site web de de l'Union Nationale de l'Apiculture Française  / Abeille Sentinelle de l'environnement
Pour mémoire : Lancé en Décembre 2005, par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, « l’Abeille, sentinelle de l’environnement® » est un programme national de sensibilisation et d’information du grand public, des collectivités territoriales et des entreprises à la sauvegarde de l’abeille et des pollinisateurs sauvages.

samedi, 6 juillet 2013

Nature

Il était une Forêt - Regards d'artistes

Une résidence d'artistes en pleine forêt tropicale primaire au Gabon, sur le tournage du prochain film  de Luc Jaquet et Francis Hallé, c'est l'expérience inédite qu'ont vécu l’aquarelliste Mark Alsterlind, le peintre Charles Belle et le sculpteur Vincent Lajarige. Ils ont laissé libre cours à leur sensibilité et retranscrit ce que leur inspirait cet univers. Découvrez leurs œuvres dans la Serre du Parc André Citroën à Paris.

Exposition gratuite jusqu'au 28 juillet, 
Serre du Parc André Citroën. du vendredi au dimanche de 12h à 20h
Ateliers ludiques et pédagogiques tous les samedis de 12h à 19h
Accès : Quai André Citroën, PARIS 15e Métro ligne 10 « Javel – André Citroën », RER C « Javel », Bus 42, 88

mardi, 7 mai 2013

Evénements

Le parc des Ecrins en mode participatif

Le court métrage « Changez d'approche – Racontez », produit par le Parc national des Écrins, a été primé dans la catégorie "éco-mobilité" au festival des Green Awards de Deauville. 

Ce très court film de 3'40 d'Olivier Alexandre et Delphine Chartron a été réalisé pour promouvoir l'appel à témoignages lancé conjointement par le Parc national des Écrins, le Comité départemental du tourisme des Hautes-Alpes et l'association Mountain Wilderness. L'objectif de ce "teaser" est d'inviter tous les publics à vivre et à raconter leur périple dans les Écrins en utilisant un mode de transport éco-responsable pour se déplacer. 

Cette invitation s'inscrit dans le cadre de l'année anniversaire des 40 ans du Parc national des Ecrins. Les contributions et témoignages (texte, dessin, vidéo, audio...)  reçues jusqu'à fin août 2013 feront l'objet de diffusions sur le web et seront l'occasion d'une rencontre amicale à l'automne 2013.

L'initiative est soutenue également par la Région PACA et Conseil général des Hautes-Alpes.

mercredi, 13 avril 2011

Evénements

Mieux connaître et protéger les hirondelles !

Trois espèces d’hirondelles se reproduisent communément en Île-de-France : l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle de rivage. Ces migratrices au long cours passent l’hiver en Afrique et reviennent vers la France à partir du mois de mars pour se reproduire. Hirondelles rustiques et hirondelles de fenêtre sont fortement liées à l’homme et au bâti pour leur site de nidification ; l’hirondelle de rivage quant à elle, comme son nom l’indique, ne quitte guère les zones humides naturelles (rivières, fleuves, falaises côtières) mais utilise assez volontiers des aménagements artificiels (carrières de sable, talus routiers, palplanches).

Longtemps considérées comme communes et non menacées, les trois espèces d'hirondelles ont connu ces dernières années des évolutions variées. Malgré un manque de données sur l’évolution régionale des populations d'Hirondelles rustiques, les effectifs actuels semblent inférieurs à ceux estimés en 1995 (cette baisse a été démontrée au niveau national sur la même période). Pour faire face à la disparition de son habitat naturel, l’Hirondelle de rivage a dû s'adapter à de nouveaux milieux. Suite à l’été 2006, l'Hirondelle de fenêtre a connu un effondrement catastrophique et ses populations commencent tout juste à se stabiliser dans certaines zones de l'Île de France.

Ces trois espèces peuvent être favorisées par des aménagements et des modes de gestion adaptés. Le grand public peut aussi agir pour protéger ces espèces et participer à leur observation pour aider les chercheurs à mieux suivre leur évolution.

Conférence - rencontre

Les Hirondelles d'Île-de-France, mieux les connaître pour mieux les protéger !
conférence rencontre animée par Frédéric Malher du Centre ornithologique Île-de-France - CORIF et Gunter de Smet de la Ligue pour la Protection des Oiseaux - LPO).

 jeudi 21 avril 2011, de 18h à 20h 

A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF),  au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac). Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.
Pour plus d’informations : Natureparif - 01 75 77 79 04 

mardi, 15 mars 2011

Evénements

Pollen, les lois de la nature

fdfdg

Alors que l'actualité rappelle à l'homme, une nouvelle fois et de façon dramatique, que la nature a des lois qu'il est suicidaire d'ignorer, le film Pollen de Louie Schwartzberg vient de belle manière expliquer l'une d'entre elle, cruciale pour notre survie sur cette planète. Il pointe l'inconscience de laisser menacer l'équilibre fondamental créé par le partenariat entre les plantes et leur pollinisateurs. Ce documentaire intelligent, particulièrement réussi dans sa forme esthétique, au rythme bien construit qui ne laisse place à aucune longueur met en évidence ce processus extra-ordinaire et pourtant traité comme dérisoire puisque mis en péril par les agissement humains.

Plus de 70% des cultures (dont presque tous les fruitiers, légumes, oléagineux et protéagineux, épices, café et cacao) dépendent fortement ou totalement d’une pollinisation animale. Les petits animaux vivant dans les haies sont aussi de bons « pesticides » : une mésange capture 90 % des carpocapses (un insecte appréciant les pommes et les poires) sur un arbre, et la pipistrelle (une chauve-souris) capture 7 à 10 insectes par minute chaque nuit.

Source WWF

Raconteur d'histoire autant que documentariste, Louie Schwartzberg réussit là le pari d'un excellent film dont on ressort "nourri" sans jeu de mots, nourri intellectuellement ! Didactique sans être pesant, clair sans être simplificateur, le réalisateur, fasciné par la nature depuis toujours, sait nous faire passer un message fort, étayé par des images éblouissantes.

Cette histoire, c’est celle de l’interaction extraordinaire entre le monde végétal et le monde animal, l’infiniment petit qui grâce à des techniques que l’Homme ne sait toujours pas reproduire aujourd’hui, permet depuis des millénaires à l’humanité de se nourrir.

Passionné par les fleurs qu'il filme tous les jours depuis 35 ans, il assoit sa démonstration sur la notion de beauté, maillon clé dont la mission est, nous montre-t-il de séduire les espèces pollinisatrices pour que s'enclenche ce processus de survie. Beauté chargée sans doute aussi de séduire l'être humain qui est après tout sûrement considéré de la même façon que n'importe quel insecte dans le grand "tout" qu'est la nature. Nous subjuguer pour que nous la préservions. Chacun a donc sa place mais… certains ne restent pas à leur place, visiblement. Là est le souci.

Entourés d'excellents spécialistes scientifiques, Louie Schwartzberg passe en revue les pollinisateurs, apidés, papillons, oiseaux et chauve-souris et nous embarque dans un tour d'horizon de découverte des stratégies incroyables développées par les plantes pour disséminer leur pollen : au Panama, au Mexique, en Californie ou encore au Kansas. Le tournage a duré une année entière et a bénéficié des dernières avancées technologiques en matière de cinéma numérique.

En clair, ce n'est pas juste un film "pour faire joli" et s'extasier. C'est un magnifique film à voir et pour réfléchir !

…et qui pose implicitement la question : ne serait-il pas temps que les honnêtes gens réalisent et refusent ce qui est "vendu" comme inéluctable : destruction des habitats des pollinisateurs, abeilles esclaves, utilisation des pesticides pour une rentabilité au mépris de la biodiversité et de la santé humaine, enrichissement de multinationales contre l'appauvrissement des agriculteurs respecteux de la biodiversité et autres non-sens…

S'indigner en premier lieu, oui, et agir/réagir non pas par un refus systématique obscurantiste et manichéen mais par des choix raisonnés et de bon-sens. Le film passe en revue notamment une série de conseils à la portée de chacun. C'est déjà un commencement… Peut-être aussi ce magnifique film suscitera-t-il des vocations scientifiques "humanistes" à l'heure où la filière scolaire scientifique s'est effondrée comme une pauvre colonie d'abeilles devant le poids disproportionné des étudiants des filières "commerce" survalorisées qui nous pondent des générations sans foi ni loi de poches bien pleines mais sûrement pas de têtes bien faites et bien pleines !

Bande annonce - teaser du film

FICHE TECHNIQUE "POLLEN"
Sortie en salle le 16 mars 2011
Réalisateur : Louie Schwartzberg
Commentaires (version française) dits par l'actrice Mélanie Laurent
Musique : Bliss
Durée : 1h17
Film en partenariat avec le WWF
NOS LIENS EN +
Un quizz très bien fait sur les insectes sur le site de TV5Monde
Notre billet sur le "peuple des abeilles"
Notre billets sur des ouvrages consacrés aux abeilles

mercredi, 2 février 2011

Evénements

Table ronde "catastrophes naturelles et société" au Salon du livre des Sciences Humaines - le 6/2/11

Au salon du livre des sciences humaines, découvrez des livres pour comprendre le monde !
Après avoir exploré le thème de l’humanisme en 2010, la Fondation Maison de sciences de l’homme choisit, pour cette cinquième édition, d’ouvrir les débats aux questions de sociétés qui répondent aux attentes d’un public désireux de se dégager de l’urgence des médias pour réfléchir, grâce aux livres et aux auteurs.

A noter, une table ronde intitulée :

Fléaux et catastrophes

Que révèlent-ils de nos sociétés ?

Table ronde animée par Frédéric Keck (CNRS-EHESS)
Avec :
Romaine Huret, Katrina, 2005, Éditions de l’EHESS
Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat, Fayard
Sandrine Revert, Anthropologie d’une catastrophe, Presses de la Sorbonne nouvelle
Ouragan, raz-de-marée ou épidémies, une catastrophe naturelle n’est pas seulement un ensemble de phénomènes physiques mais aussi un événement social et politique. Il s’agit ici de comprendre comment les sociétés affrontent et dénouent de telles tragédies.
Salle Margaret Mead, Dimanche 6 février 2011, 16h30-18h

LE SALON DU LIVRE DE SCIENCES HUMAINES - 5e édition
se déroule sur trois jours, du vendredi 4 février au dimanche 6 février 2011
à l’Espace d’animation des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille du Temple 75004 Paris.
Horaires : vendredi 4 février 2011 de 14h à 22h - inauguration à 19h _
samedi 5 février 2011 de 11h à 20h et dimanche 6 février 2011 de 11h à 20h.
Pour en savoir plus : http://www.salonshs.msh-paris.fr

Le dernier numéro (n° 36) de la revue de la Bnf, paru en 2010, comporte un dossier "Emmanuel Le Roy Ladurie, historien du climat".
Les textes de ce dossier, réalisé sous la direction de Yann Fauchois, prolongent les contributions données à une journée d’étude organisée en hommage à Emmanuel Le Roy Ladurie en 2009 à la BnF, dont une section était consacrée à l’histoire climatique.
Dans le texte inédit qu’il présente ici, Le Roy Ladurie nous donne sa vision la plus récente de l’évolution dans la longue durée du climat européen. Emmanuel Garnier revient sur la place tenue par les historiens dans les débats actuels sur la question du réchauffement. Anouchka Vasak analyse l’évolution de la pensée « ladurienne » sur l’histoire du climat. Valérie Daux présente sa reconstruction des climats du passé à partir des dates de vendanges.
Feuilleter des extraits en ligne
http://editions.bnf.fr/livres/RBNF36/index.htm

dimanche, 17 octobre 2010

Développement durable

Prix Pinocchio 2010 du développement durable : Votez !

Tout le monde est invité à voter en ligne sur www.prix-pinocchio.org, le site dédié à l'initiative des associations Les Amis de la Terre, Peuples Solidaires et du CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement) qui est un collectif de 54 associations de solidarité internationale.
Tous ensemble, ils se préoccupent de sensibiliser les citoyens sur la responsabilité des entreprises françaises. La remise des prix, ouverte au public, se déroulera le 9 novembre 2010 à Paris, au Comptoir Général 80, quai de Jemmapes - 75010 Paris à partir de 18h. Il s'agit de la 2e édition, la première ayant eu lieu il y a deux ans.
Ce coup de projecteur veut dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises françaises, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu'elles utilisent abondamment. Pour dénoncer publiquement le décalage entre les "beaux discours" et la réalité des actes, les organisateurs décernent trois prix "Pinocchio" grâce aux votes des internautes. La référence symbolique à la très personnelle conception de la vérité de la célèbre marionnette de Collodi n'aura échappé à personne.

• Un prix Pinocchio "Droits humains", remis à l'entreprise ayant perpétré les violations les plus graves des droits humains (y compris les droits sociaux, salariaux et sociétaux) parmi les nominés ;
• Un prix Pinocchio "Environnement", remis à l'entreprise ayant généré les impacts environnementaux les plus lourds parmi les nominés ;
• Un prix Pinocchio "Greenwashing", remis à l'entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles parmi les nominés.

Ces prix seront décernés par les internautes, sur la base de quatre nominés par prix.

Prix Pinocchio "Droits humains"

Sodexo : Le droit syndical passé au Kärcher.
Cameroun : Somdiaa sucre les droits.
Depuis qu’une vague de suicide frappe Orange, l’entreprise est sur la sellette…
GDF-Suez : le développement à marche forcée en plein cœur de l’Amazonie.

Prix Pinocchio "Environnement"

AXA, un investisseur réellement responsable ?
Total : les sables bitumineux, une menace intolérable pour le climat.
Eramet : Une mine de nickel en pleine forêt tropicale
Alstom : la lutte contre le changement climatique à coup de centrales à charbon.

Prix Pinocchio "Greenwashing"

Crédit Agricole : la banque plus verte (« It’s Time for Green Banking »)
SNCF Zéro Carbone.
Aéroport de Beauvais-Tillé.
Renault/Dacia : le retour du 4x4 écolo.

Voir ici le détail : http://www.prix-pinocchio.org/nomines.php ou sur  http://www.cdurable.info qui reprend de façon synthétique les argumentaires du site du Prix concernant les nominés.

 "Les concepts de développement durable et de responsabilité sociale et environnementale des entreprise (…) sont souvent récupérés par les multinationales qui les utilisent pour redorer leur image auprès des citoyens, des décideurs publics et des actionnaires.  Les grandes entreprises françaises ne sont pas en reste, qui rivalisent d’ingéniosité pour se présenter comme des parangons de vertu, vidant le « développement durable » de son sens initial ".

L’édition 2009 avait pointé du doigt Bolloré pour la catégorie Droits Humains, Total pour la catégorie Environnement et EDF pour la catégorie Greenwashing.

Vous souhaitez assister à la cérémonie de remise des prix ?

le 9 novembre 2010 à Paris, au Comptoir Général 80, quai de Jemmapes - 75010 Paris à partir de 18h
Inscrivez-vous par par mail en précisant vos noms et coordonnées : prix.pinocchio@amisdelaterre.org

Mise à jour

Les résultats

Source : http://www.prix-pinocchio.org/rubrique.php?id_rubrique=7

Prix Pinocchio "Droits humains"

    * N°1 JL Vilgrain - Somdiaa - Sosucam avec 32% de votes

    * N°2 Sodexo avec 28% de votes
    * N°3 GDF-Suez avec 24% de votes
    * N°4 Orange avec 17% de votes


Prix Pinocchio "Environnement"

    * N°1 Eramet avec 39% de votes

    * N°2 Total avec 29% de votes
    * N°3 Alstom avec 19% de votes
    * N°4 AXA avec 13% de votes


Prix Pinocchio "Greenwashing"

    * N°1 Crédit Agricole avec 55% de votes

    * N°2 Renault/Dacia avec 20% de votes
    * N°3 SNCF Zéro Carbone avec 16% de votes
    * N°4 Aéroport de Beauvais-Tillé avec 9% de votes

mercredi, 8 septembre 2010

Evénements

Conférence "Zones humides en Ile-de-France"

Mares, Marais, Forêts et Prairies humides...  à préserver d’urgence ! Les Zones Humides en Île-de-France : une conférence pour découvrir les premiers résultats des études lancées pour identifier et mieux protéger ces milieux.

Les zones humides (mares, marais, mouillères, étangs, forêts humides, prairies humides...) constituent un patrimoine naturel exceptionnel et s’avèrent des milieux de vie indispensables pour une flore et une faune spécifiques. Oiseaux nicheurs des roselières, tritons et libellules des mares de prairies, joncs et carex des sous-bois humides et des rives d’étangs, tous dépendent des zones humides pour se développer, se reproduire ou se nourrir. Elles abritent en Île-de-France plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux, plus de 50 espèces d’odonates et pas moins de 16 espèces d’amphibiens. Les zones humides sont trop souvent altérées ou menacées. Au niveau national, deux tiers de ces milieux ont déjà disparu au cours du siècle dernier, du fait notamment des activités humaines. Qu’en est-il en Île-de-France ? Région de forte concentration des activités économiques, administratives et marquée par une activité agricole intensive sur nombre de secteurs, les territoires franciliens possèdent-ils encore des zones humides ?
 
Depuis 2007, la Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN) travaille à la réalisation d’un réseau régional des zones humides en Île-de-France en partenariatavec la Région Île-de-France et Natureparif. Les premiers résultats des études lancées pour identifier et mieux protéger ces milieux seront présentés lors de cette conférence
 

Conférence animée par : Franz BARTH, Anne-Sophie SALMON et Elodie SEGUIN, Chargés de mission Zones Humides  à la Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN). 

Mercredi 15 Septembre 2010, de 18h à 20h

Dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 

au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac)

Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles

jeudi, 15 avril 2010

Nature

Focus sur la biodiversité

2010 année de la biodiversité, sélection de deux ouvrages qui creusent la thématique avec brio.

Ancien directeur de la Grande galerie de l’évolution, professeur émérite au Muséum national d’histoire naturelle, entomologiste et écologiste, Patrick Blandin connaît son sujet et l'éclaire de belle manière. À l'occasion de l'année de la biodiversité, L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l’UICN, une organisation qui réunit plus de 80 gouvernements et plus de 1000 ONG, va promouvoir une "Éthique de la Biosphère". Patrick Blandin, président d'honneur de l'UICN, est l'un des initiateurs de ce projet.

L'Assemblée générale de l'UICN a adopté en 2004 une résolution demandant que l'UICN se dote d'un code éthique de la conservation de la biodiversité. Dans cette optique, un groupe de travail international a été constitué. Des réunions et ateliers organisés dans différents continents, la consultation d'un réseau mondial de correspondants, ont permis, depuis 2005, d'aboutir à une rédaction préliminaire du document, intitulé « The Biosphere Ethics Initiative » (BEI). Le Muséum national d'Histoire naturelle et le Comité Français de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ont organisé en février 2010 un atelier de travail réunissant une quinzaine d'experts internationaux, dans le cadre de la démarche «The Biosphere Ethics Initiative». L'objectif de cet atelier est de finaliser un document de référence pour l'éthique de la conservation de la biodiversité qui pourra par la suite être partagé par tous les membres de l'UICN. Une démarche clé qui ancre les problématiques de l'Année Internationale de la Biodiversité dans la durée, au-delà de 2010.

À l’heure où l’homme, émerveillé, prend conscience de la diversité quasi infinie du vivant, il s’aperçoit également, peut-être trop tard, qu’il en est l’ennemi mortel et que, paradoxalement, il ne pourra survivre sans elle : la primatologue Emmanuelle Grundmann, dans cet essai passionnant, didactique et poétique, plaide la cause de la biodiversité et nous met en garde : au rythme où nous la détruisons, en 2100 nous serons seuls au monde !

Biodiversité l'avenir du vivant de Patrick Blandin - Editeur : Albin Michel -264 pages - EAN13 : 9782226187215 - Prix : 20.00 €
Demain, seuls au monde d’Emmanuelle Grundmann - Editeur : Calmann-Lévy - 326 pages - EAN13 : 9782702139790 - Prix public : 19,80 €

- page 1 de 2