Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clef - Documentaire

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 18 avril 2014

Evénements

Les chèvres de ma mère

Documentaire de Sophie Audier. Durée : 1h40. Grand Prix du Festival de Valenciennes

La (bonne) critique de Libération du 18 avril 2014 par Bruno Icher : "Mes chèvres et tendres"

samedi, 12 avril 2014

Evénements

African Safari 3D


Une affiche originale et d'une très belle facture graphique pour un projet séduisant de prime abord :
montrer la faune sauvage africaine au travers d'un documentaire safari photographique, une expédition de 6000 km du désert de Namibie jusqu'au Kilimanjaro, et surtout en images 3D, ce qui n'avait jamais été fait. Mais à l'arrivée, déception en raison d'un scénario évanescent, pas de trame narrative consistante pour accrocher le spectateur, aucune bande son digne d'intérêt et pas de vrai étayage scientifique du propos. Dommage. Car on se prend à rêver à ce qu'aurait pu être ce film compte tenu des moyens mis en œuvre. Il se rattrape vaguement par une mise au devant de la scène des "coulisses" techniques, dont un ballon "revisité" tout exprès par l'aéronaute français Dany Cleyet Marrel. Sur le "Cinébulle", au lieu d'une lourde nacelle panier, s'arrime un banc en aluminium léger comportant une hélice, ce qui permet de diriger l'engin au lieu de le laisser dériver au gré du vent et augmente considérablement les possibilités de vol et offre quelques plans au ras de l'eau ou des arbres assez sympas. Quelques gros plans 3D intéressants des animaux : un beau manteau de panthère, un œil d'éléphant, une défense… Finalement même avec l'apport de la 3D, le réalisateur américain Ben Stassen ne vient guère concurrencer nos spécialistes français du genre, Yann Arthus Bertrand, Nicolas Hulot ou Luc Jaquet…

Documentaire 1h26 VF 3D • Sortie en salles : le 16 avril 2014 • Le site web : www.africansafari3d.fr

 

mercredi, 20 mars 2013

Evénements

Pierre Rabhi - Au nom de la terre

"Je ne crois pas à la lutte qui serait simplement dans les éclats de colère. Je crois que la lutte aujourd'hui doit être dans -Je fais- ". Pierre Rabhi 

Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Cet amoureux la Terre nourricière est considéré comme l'un des pionniers de l’agroécologie en France. Engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

Le film réalisé par Marie-Dominique Dhelsing s'intitule "Pierre Rabhi, au nom de la terre" et sort le 27 mars 2013.

Il retrace l’itinéraire d’un sage, du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire. L’histoire d’un homme et de sa capacité hors du commun à penser et à agir en fédérant ce que l’humanité a de meilleur pour préserver notre planète des souffrances qu’elle subit.

PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE raconte le cheminement d’une vie et la conception d’une pensée qui met l’Humanité face à l’enjeu de sa propre destinée.

• en financement participatif sur Ulule pour aider à la diffusion en salles

http://fr.ulule.com/pierre-rabhi/ 

"Pour que ce film puisse circuler dans les salles de cinéma en France au-delà de la première semaine de sortie, nous avons besoin de vous et de votre contribution le premier mois de la sortie. De votre soutien, du soutien de vos réseaux ! Mais également de votre soutien économique"


PRESSE à lire / à voir sur le net (mis à jour au 30/3)

• "Pierre Rabhi, les clés du paradigme" par Hélène Delye / Le Monde

Extrait : "Bien sûr, je peux résoudre en grande partie le problème de la faim dans le monde. Je saurais le résoudre. Avec l'agroécologie, on peut nourrir les gens." Pierre Rabhi, 75 ans, est un des pionniers de l'agriculture biologique en France, l'initiateur du mouvement Oasis en tous lieux.

"Pierre Rabhi, vert tonique" par Coralie Schaub  / Libération - Next

bande - annonce :

http://next.liberation.fr/cinema/2013/02/01/pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre_889972

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Pierre-Rabhi-Au-Nom-de-la-Terre-VF

lundi, 15 octobre 2012

Développement durable

Les moissons du futur - documentaire

 Soirée THEMA sur ARTE le 16 octobre : Comment on nourrit le monde ?

avec le documentaire de Marie-Dominique Robin "Les Moissons du futur", plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

• Voir la page Arte consacrée au sujet

• ENTRETIEN AVEC MARIE-DOMINIQUE ROBIN

Après "Le Monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin livre le dernier opus de sa trilogie, "Les Moissons du futur", une enquête résolument optimiste sur les remèdes possibles à la crise alimentaire qui touche la planète. 

Marie-Monique Robin, comment est né ce projet ?

Marie-Monique Robin : Les moissons du futur sont dans la droite lignée de mes précédents documentaires. Je pars du discours dominant, qui prétend que si on sort de l’industrie agroalimentaire, c’est la famine assurée, et je démontre que ces allégations ne reposent sur rien. Tout a commencé sur un plateau de télévision où Jean-René Buisson, le président de l’Association nationale de l’industrie agroalimentaire, expliquait qu’il n’y avait pas d’alternative aux pesticides. Selon lui, si on passait à une agriculture bio, cela entraînerait une baisse de la production de 40 % et une augmentation des prix de 50 %. C’est ce discours qui est majoritairement relayé par les médias. J’ai donc décidé d’enquêter. Il se trouve que peu de temps après, j’ai rencontré à Genève Olivier De Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations unies, qui dit exactement le contraire ! Au fil de mon enquête, je me suis rendu compte que le discours des industriels est totalement faux : l’agroécologie permettrait de nourrir la planète.

Lire la suite de l'interview sur http://www.arte.tv/fr/un-monde-sans-monsanto/6988114.html

 Mise à jour du 18/10/12 : Poursuivre l'analyse et le débat : Lire un billet critique sur le documentaire et aussi les commentaires intéressants : http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2012/10/16/la-decevante-moisson-de-marie-monique-robin/

jeudi, 15 mars 2012

Livres - articles

Gaston-Paul Effa : l'initiation à un monde métissé

L'écrivain Gaston-Paul Effa signe un nouveau roman où son Afrique natale tient le rôle-titre, Afrique d’où le narrateur vient et où il revient pour achever une quête initiatique. À mi-chemin entre conte philosophique plein de poésie et autobiographie librement inspirée, il nous emmène plus loin qu‘un questionnement identitaire individuel vers une réflexion sur l’évolution des sociétés humaines. Il s’inscrit en plein dans l’air du temps, résonnant de concert avec d'autres œuvres et quelques polémiques du moment en France.

• Je la voulais lointaine, Gaston-Paul Effa, Editions Actes Sud. Le sanglot de l’homme noir, Alain Mabanckou, Éditions Fayard, et aussi Black Bazar, album CD publié chez Lusafrica, produit par A. Mabanckou. 

• La France noire, Trois siècles de présence, sous la direction de Pascal Blanchard, Éditions de La Découverte • Noirs de France, série documentaire en 3 volets réalisée par Pascal Blanchard et Juan Gélas, DVD, Éditions Phares et Balises. 

• Exhibitions : l'invention du sauvage, exposition au Musée du Quai Branly, Paris, jusqu'au 3 juin 2012.

Lire la suite...

vendredi, 7 janvier 2011

Forêts - Bois

2011 année des forêts et l'if nouvel "or vert"

<div class="alt"><a target="_blank" href="http://www.universcience-vod.fr/media/2666/l-if.html" title="L'if">L'if<br/><img src="http://video.universcience.tv/csi-tv/20101213-114812/thumbnail_7_stretch.jpg" alt="L'if" border=0 /></a><br/><p>Noueux, tordu, arbre symbole de la vie et de la mort, l'if produit le taxol, une molécule tueuse de cellules cancéreuses. Dès lors, l'if connaît une surexploitation source de graves conflits entre écologistes et industriels de la santé.</p> <p> </p> <p>Réalisation : Jean-Luc Bouvret</p> <p> </p> <p>Coproduction : Arte France, CNRS, MNHN, Le Miroir 2010</p> <p> </p> <p>Avec la participation d'Universcience</p></div>

L'Année internationale des forêts sera lancée officiellement au niveau mondial par l'Unesco le 2 et 3 février 2011. En préambule, voici un intéressant documentaire de 52 mn mis en ligne par Universcience, intitulé "L'If aux frontières de la vie". Ce film a reçu un 1er prix au Festival Image et Santé de Liège. Cette coproduction Arte France, CNRS, MNHN, Le Miroir  a préalablement été diffusé au printemps 2010  sur Arte dans la série Secrets de plantes qui est disponible en coffret DVD et en VOD. Alain Baraton, Gilles Clément, Pierre-Gouyon et Francis Hallé sont les conseillers scientifiques et techniques de cette série qui nous fait découvrir quatre plantes communes (ortie, if, arabette et lotus), afin d’en révéler les qualités insoupçonnées et nous dévoile leurs applications et leurs nouveaux enjeux, technologiques, médicaux, économiques, sociaux. 
"L'If aux frontières de la vie"
figure aussi au programme d'un cycle de films consacré aux forêts par le Jardin des Plantes et le Museum d'Histoire naturelle et sera en projection le 11 avril 2011 à 18 h à l'auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution du Museum, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire à Paris et sera suivi d'une rencontre avec Françoise Guéritte, chercheuse au CNRS et  Jean-Luc Bouvret, le réalisateur - Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places).
 

L' IF, AUX FRONTIÈRES DE LA VIE
Secrets de plantes

Réalisateur : Jean-Luc Bouvret • Auteurs: Francois-Xavier Vives, Jean-Luc Bouvret • Producteurs : Arte France, Le Miroir 2010 - avec la participation d'Universcience.

Ces dernières années, des substances végétales issues de l'If, les taxanes font l'objet d'un immense engouement dû à leur efficacité dans le traitement de nombreux cancers.
Etrange retournement pour une plante dont le bois servait à confectionner des cercueils et qui avait presque disparu tant sa redoutable toxicité sur les chevaux ou le bétail l'avait rendu indésirable. Mais depuis que le " paclitaxel " (Taxol) a été isolé dans les aiguilles et les racines d'un certain nombre d'espèces d'if, le poison est devenu médicament. Et c'est la pénurie ! D'autant que les Ifs ont une croissance extrêmement lente et que le rendement d'extraction du taxol est très faible : Avec l'écorce de Taxus brevifolia, il fallait 12 000 ifs pour produire 2 kg de taxol. Même si certaines molécules sont aujourd'hui synthétisées, l'if reste très recherché. C'est désormais un bois précieux. On le voit, les enjeux et les tensions sont aujourd'hui très intenses autour de ce nouvel " or vert ".

samedi, 13 novembre 2010

Bon pour les oreilles

Partir à la chasse aux champignons

Un documentaire radio à écouter avec les oreilles et avec les papilles…

A l’automne, dans les forêts françaises, un mot magique sort de terre : le cèpe. Durant quelques semaines, de la fin août à la fin octobre, les chasseurs de bolets sortent leurs équipements et disparaissent dans les forêts, sous les chênes, les châtaigniers ou les hêtres, le cœur exalté et le regard affûté, à la recherche du roi des champignons.
Dans l’imaginaire de tous les cueilleurs, le cèpe est toujours placé tout en haut de l’échelle mycologique, attirant depuis toujours une faune hétéroclite : aristocrates et poètes de la cueillette, promeneurs du dimanche, apprentis-mycologues ou hordes de ramasseurs en quête de gagne-pain.
Durant cette frénésie automnale, source d’émerveillement et de fascination, la forêt devient ainsi le théâtre d’une étrange comédie humaine déchaînant toutes les passions, et réveillant de curieux atavismes : on y défend ses coins comme des trésors de famille, on se méfie de l’étranger qui pénètre sur son territoire, on y élabore des stratégies subtiles pour tromper l’adversaire.
Mais au-delà de la simple cueillette et du plaisir de ramasser le délicieux boletus aedulis, se cache peut-être une notion encore plus profonde : celle de la quête.
Cette recherche du champignon-Graal qui fait passer le chasseur de champignons par différents états émotionnels jusqu’à l’aboutissement suprême de la découverte, est en soi, un véritable objet d’étude.

Source : France-Culture


"Chasseurs de cèpes"

Un documentaire de Sylvain Alzial et Rafik Zenine

Emission "Sur les docks" par Jean Lebrun - du lundi au vendredi de 17 à 17h55

55 mn - 1ere diffusion sur les ondes le 12 novembre 2010

>>>> réécoute on line du documentaire : cliquez sur l'image pour accéder à la page dédiée sur le site de France Culture

Les invités : Patrick Rödel, écrivain et philosophe, chasseur de cèpes ; Eric Audinet, écrivain, directeur des éditions Confluences, à Bordeaux ; Jean-Luc Chapin, photographe naturaliste.

Les livres de l'émission :

Cèpes, Texte d'Eric Audinet, photographies de Jean-Luc Chapin, Editions Confluences, 2009
http://www.franceculture.com/oeuvre-cepes-de-jean-luc-chapin.html-0

Le livre du cèpe, Patrick Rödel - Editions Confluences, 2005
http://www.franceculture.com/oeuvre-le-livre-du-cepe-de-patrick-roedel.html

Le petit livre des bolets, Patrick Rödel - Editions Confluences, 2010
http://www.franceculture.com/oeuvre-le-petit-livre-des-bolets-de-patrick-roedel.html

jeudi, 20 mai 2010

Nature

Des abeilles et des hommes


L’abeille interpelle ! Elle vient de faire un remarquable succès d’audience (1.374.000 téléspectateurs) sur Arte lors de la diffusion le 18 mai du documentaire « le mystère de la disparition des abeilles » réalisé par Mark Daniels, 
ceci sans compter les spectateurs de la vidéo en ligne sur le web (Arte+7) jusqu’au 25 mai et ceux de la VOD (video à la demande). Et depuis aujourd’hui le DVD  aussi est en vente sur la boutique d’Arte.

L’abeille est résolument à l’affiche ces temps-ci : conférence, projet Spipoll, abeille sentinelle et Apidays, des livres sur le sujet, ça bourdonne et ça buzze autour des ruches, sans compter que vous pouvez à présent parrainer une ruche voire vous lancer dans l’apiculture en ville où paradoxe entraîné par la dégradation de leur habitat rural, les abeilles se sentent (presque) comme chez elles. Elles rejoignent ainsi la cohorte d’animaux sauvages qui viennent de plus en plus souvent s’installer en ville. Renards, rapaces et autres colonisent en douce parcs jardins ou clochers de nos centres urbains.

Un dossier complet en lien avec le documentaire sur le site Arte.tv

Vous y découvrirez une foule d'infos intéressantes et notamment la transcription du chat avec Bernard Vaissière, chercheur à l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et conseiller scientifique du film, également chargé de recherches au laboratoire de pollinisation et écologie des abeilles, à l'Unité abeille et environnement.

Photographiez les abeilles ( projet Spipoll) : l'observatoire des abeilles

Cette initiative est un nouveau pan du programme Vigie Nature de science participative lancé par le Muséum national d'Histoire naturelle. Son objectif : suppléer le manque de connaissances sur l’état de santé de la biodiversité, en créant et  fédérant des réseaux d’observateurs naturalistes, impliquant associations et particuliers. Nous vous avions déjà parlé de l'observatoire des papillons et de l'observatoire des escargots. Soyez maintenant chasseur d'images d'abeilles pour la bonne cause : Spipoll c'est l'abréviation pour "suivi photographique des insectes pollinisateurs" ! Pour connaître tous les détails et participer, rendez-vous sur www.spipoll.fr



Les 18 et 19 juin 2010 : les Apidays, journées nationales de "l'abeille, sentinelle de l'environnement"®,
  dans plus d'une trentaine de villes en France, initiative de l’Union Nationale de l’Apiculture Française, dans le cadre de son programme de sensibilisation et d'information à but non lucratif. Toutes les informations sur le programme et les journées de juin sur le site http://www.abeillesentinelle.net/


Conférence : Abeilles et environnement

A l'occasion de la Fête de la Nature, cette conférence donnée par l'Association des apiculteurs d'Ile-de-France traitera de l'importance des abeilles et plus largement des insectes pollinisateurs sur la biodiversité et l'environnement.

le 23 mai 2010 à 15 heures

Pavillon du Lac - Parc de Bercy 1, rue François-Truffaut

75012 Paris - métro ligne 14, cour Saint-Emilion

Mairie de Paris - Direction des espaces verts et de l'environnement

Renseignements au 01.71.28.50.56

www.paris.fr

 

 

Exposition photographies d'Elinor Vernhes.
"L'appel des fleurs"


Les fleurs vues par les abeilles ! La photographe traite ses photos avec un logiciel développé par par François Jullien, chercheur en vision des couleurs au CNRS, avec la collaboration d'Adrian Palacios, chercheur au centre de neuroscience de Valparaiso, au Chili. Ses images de la vision des abeilles ont été validées par Lars Chittka, professeur en écologie sensorielle et comportementale, à la School of Biological and Chemical Sciences de Londres.

jusqu'au 29 juillet. En plein air. Entrée libre.

au Jardin botanique de Lyon

 

dimanche, 8 février 2009

Evénements

L’Asie du Sud-Est sur la Péniche Anako

Février 2009 : le mois de l’Asie du Sud-Est sur la Péniche Anako de notre ami Patrick Bernard. Une superbe exposition costumes traditionels de Christian Vérot consacrée au Viêtnam "Les princesses de la montagne" ainsi qu’une programmation riche de projections débats et de ciné conférences…

L'expo plus en détail : des costumes authentiques complets, avec coiffe et bijoux, suspendus ou présentés sur mannequin, des tirages professionnels encadrés 53x73cm, des panneaux pédagogiques comportant textes et photographies ainsi que des pièces de tissage et de broderie.

Plusieurs films de Patrick Bernard seront projetés comme MONTAGNARDS DU VIETNAM, Retour chez les fils du Maître du Ciel, le vedredi 13 février;  BIRMANIE INTERDITE, Le retour d'un chef le samedi14 février, JARAWA, La rencontre interdite le dimanche15 février

Tout le programme et plus d'info sur http://peniche.anako.com/Agenda_5.html

Exposition du 7 au 27 février 2009, tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi 
Péniche ANAKO
 Bassin de la Villette, 61 quai de Seine - 75019 Paris
 M° Stalingrad ou Riquet
photo © Christian Vérot