Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clef - Conférence

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, 10 juin 2012

Evénements

Comprendre le chant des oiseaux

A l’occasion de la 31e édition de la Fête de la Musique, Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, vous invite à découvrir des chanteurs pas comme les autres au cours de la rencontre : « Le chant des oiseaux », animée par : Paul GAILLY, ornithologue à l'association Aves (pôle ornithologique de Natagora).

Des chants d’oiseaux… Chanter est un comportement qui signale l’oiseau à ses congénères… mais aussi à ses prédateurs… Il faut donc que le jeu en vaille vraiment la chandelle ! Chant « simple » comme le Coucou ou le Pouillot véloce ? Chant « complexe » comme le Rossignol ou le Merle noir ? Pourquoi l’évolution a-t-elle suivi ses deux voies si différentes ? Et finalement, qu’est-ce que nos oiseaux peuvent bien se raconter ? … pour qui ? Pourquoi ?

Il est communément admis que le chant sert à la défense territoriale et à l’attraction des femelles. Mais n’oublions pas que le chant n’est qu’un élément d’un système de communication plus complet qui compte également des cris mais aussi des signaux visuels (exhibition de taches de couleur, vol chanté…). Ainsi ce système de communication va permettre aux oiseaux de structurer leurs populations en envoyant des informations sur l’appartenance spécifique du chanteur mais aussi sur son identité individuelle ou son origine géographique…

Pourquoi les mâles de Bruant des roseaux sont-ils agressifs vis-à-vis de certains mâles de leur espèce et pas d’autres ? Une des nombreuses questions auxquelles cette conférence vous apportera les réponses ! 

(Source : Natureparif)

CONFERENCE : COMPRENDRE LE CHANT DES OISEAUX 
Le 21 juin 2012 de 18 à 20h
A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 
84 rue de Grenelle - Métro Rue du Bac - 75007 Paris

samedi, 5 novembre 2011

Evénements

La biodiversité dans les bois parisiens

La Ville de Paris a pour particularité de gérer deux massifs forestiers d’envergure, situés extra muros et cependant enserrés dans un tissu urbain très dense (les bois de Boulogne dans le 16e arr. et de Vincennes dans le 12e arr.), qui ont été identifiés comme des réservoirs de biodiversité au niveau régional. En effet, plus de 500 espèces de plantes indigènes, dont certaines sont particulièrement remarquables (comme des fougères ou l’Épipactis à feuilles larges), se partagent une riche gamme de milieux, sur presque 2.000 hectares au total. La faune n’est pas en reste, avec de nombreuses espèces d’insectes (comme le Lucane ou le Grand Capricorne), plusieurs batraciens (dont le Crapaud accoucheur, protégé), une cinquantaine d’espèces d’oiseaux (dont le Martin-pêcheur ou le Bruant zizi), des mammifères (dont le Renard ou plusieurs espèces protégées de chauves-souris)…

En même temps, les bois de Vincennes et de Boulogne sont des lieux prisés par plus de 15 millions de visiteurs par an ! Comment préserver ces lieux de vie d’une riche biodiversité (accessoirement des poumons verts pour les villes environnantes), dans un contexte de haute fréquentation par le public ?

Un enjeu majeur sera notamment affirmé dans le Plan Biodiversité que la Ville de Paris finalise actuellement : améliorer les continuités écologiques entre les bois parisiens, les autres massifs forestiers d’Île-de-France, et Paris intra muros, dans ce contexte de haute pression de fréquentation.

Pour comprendre et connaître les réponses, assistez, à l'occasion de l'année internationale de la Forêt,  à la conférence "La Biodiversité dans les Bois parisiens" animée par Paul-Robert TAKACS, Conférencier & Chargé d’études floristiques à la Ville de Paris

Le jeudi 17 novembre 2011, de 18h à 20h

à l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 

84 rue de Grenelle 75007 Paris (Métro Rue du Bac).

 Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles. Pour plus d’informations : Natureparif - 01 75 77 79 04

• Téléchargez le fichier pdf de la trame de la conférence (Fiches Powerpoint / 83 pages - 12,6 Mo environ)

mercredi, 13 avril 2011

Evénements

Mieux connaître et protéger les hirondelles !

Trois espèces d’hirondelles se reproduisent communément en Île-de-France : l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre et l’hirondelle de rivage. Ces migratrices au long cours passent l’hiver en Afrique et reviennent vers la France à partir du mois de mars pour se reproduire. Hirondelles rustiques et hirondelles de fenêtre sont fortement liées à l’homme et au bâti pour leur site de nidification ; l’hirondelle de rivage quant à elle, comme son nom l’indique, ne quitte guère les zones humides naturelles (rivières, fleuves, falaises côtières) mais utilise assez volontiers des aménagements artificiels (carrières de sable, talus routiers, palplanches).

Longtemps considérées comme communes et non menacées, les trois espèces d'hirondelles ont connu ces dernières années des évolutions variées. Malgré un manque de données sur l’évolution régionale des populations d'Hirondelles rustiques, les effectifs actuels semblent inférieurs à ceux estimés en 1995 (cette baisse a été démontrée au niveau national sur la même période). Pour faire face à la disparition de son habitat naturel, l’Hirondelle de rivage a dû s'adapter à de nouveaux milieux. Suite à l’été 2006, l'Hirondelle de fenêtre a connu un effondrement catastrophique et ses populations commencent tout juste à se stabiliser dans certaines zones de l'Île de France.

Ces trois espèces peuvent être favorisées par des aménagements et des modes de gestion adaptés. Le grand public peut aussi agir pour protéger ces espèces et participer à leur observation pour aider les chercheurs à mieux suivre leur évolution.

Conférence - rencontre

Les Hirondelles d'Île-de-France, mieux les connaître pour mieux les protéger !
conférence rencontre animée par Frédéric Malher du Centre ornithologique Île-de-France - CORIF et Gunter de Smet de la Ligue pour la Protection des Oiseaux - LPO).

 jeudi 21 avril 2011, de 18h à 20h 

A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF),  au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac). Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.
Pour plus d’informations : Natureparif - 01 75 77 79 04 

lundi, 14 février 2011

Evénements

La nature dans la ville, à chaque pas

Le milieu urbain possède ses propres caractéristiques, que ce soit du point de vue de la climatologie (températures plus élevées…), des  sols (déstructurés…), de la luminosité (quasi permanente…), des perturbations (parmi les plus importantes…), etc. La ville peut être considérée comme un écosystème à part entière et l’installation progressive des espaces verts au cœur des villes a été l’élément le plus significatif dans l’évolution de la nature en ville. Des gestions plus écologiques de ces parcs publics mais aussi des jardins privés sont nécessaires afin d’offrir de nouveaux abris et de nouvelles ressources à des espèces animales et végétales qui colonisent la ville à partir des campagnes proches. La ville est ainsi capable d’accueillir une avifaune riche même en son cœur si les espaces de végétation offrent suffisamment de ressources.
Augmenter la biodiversité urbaine, c’est agir positivement sur l’esthétique et la qualité de notre cadre de vie, mais aussi améliorer notre santé, tendre vers une régulation des températures et autres effets de nos activités, etc. Pour obtenir une biodiversité riche et fonctionnelle, il faut donner la possibilité à de nombreuses espèces de cheminer dans l’espace construit. La circulation des espèces dans le milieu urbain, via la construction ou la conservation de « corridors écologiques » en ville est un nouveau défi pour l’urbanisme de demain…

A l’occasion du lancement de la 2ème édition du Concours Capitale française de la Biodiversité, Natureparif invite le public le 17 février à cette rencontre sur le thème de la nature en ville.

En complément, découvrez si vous ne l'avez pas déjà fait, une exposition en cours au Parc Floral de Paris, qui se termine le 31 mars prochain : Architecture et Biodiversité / Patrimoines d'Île de France. Cette exposition regroupe 73 clichés réalisés par Laurent Geslin (photographe de Terre Sauvage) et onze photographes bénévoles de l’ASCPF (Association Sportive de Chasse Photographique Française). Ils sont le fruit d’une sélection des plus beaux moments de vie auxquels ont pu assister les photographes, qui ont parcouru l’Île-de-France pendant plus d’un an dans le cadre de cett exposition. 
 
La Tour Eiffel, la Cathédrale Notre-Dame, le Louvre, la Bibliothèque nationale de France, les châteaux de Versailles ou de Vincennes... autant de monuments qui constituent le patrimoine bâti et participent à la renommée de l’Île-de-France dans le monde entier. Outre leur valeur architecturale, ces édifices, anciens ou modernes, abritent une autre forme de richesse, tout aussi importante... la biodiversité. C’est un fourmillement d’espèces qui colonisent le milieu urbain et prennent leurs marques entre les pavés... Mouettes rieuses investissant la place de la Concorde, insectes de toute forme et de toute couleur au cœur de Paris, lapins trônant au centre du rond point de la Porte Maillot. Un spectacle qui démontre une fois encore les potentialités d’adaptation du vivant.

CONFERENCE

« La Nature en Ville » conférence animée par :

Philippe CLERGEAU, Professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, Président du Conseil Scientifique du Concours Capitale Française de la Biodiversité;
jeudi 17 février 2011, de 18h à 20h
à l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF),
84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac) - Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles
Pour plus d’informations : Natureparif - 01 75 77 79 04 

EXPOSITION

« Architecture et Biodiversité :  Patrimoines d’Île-de-France »

Du 6 octobre 2010 au 31 mars 2011  au Parc Floral de Paris  (Métro Château de Vincennes – Ligne 10)

mercredi, 2 février 2011

Evénements

Table ronde "catastrophes naturelles et société" au Salon du livre des Sciences Humaines - le 6/2/11

Au salon du livre des sciences humaines, découvrez des livres pour comprendre le monde !
Après avoir exploré le thème de l’humanisme en 2010, la Fondation Maison de sciences de l’homme choisit, pour cette cinquième édition, d’ouvrir les débats aux questions de sociétés qui répondent aux attentes d’un public désireux de se dégager de l’urgence des médias pour réfléchir, grâce aux livres et aux auteurs.

A noter, une table ronde intitulée :

Fléaux et catastrophes

Que révèlent-ils de nos sociétés ?

Table ronde animée par Frédéric Keck (CNRS-EHESS)
Avec :
Romaine Huret, Katrina, 2005, Éditions de l’EHESS
Emmanuel Le Roy Ladurie, Histoire humaine et comparée du climat, Fayard
Sandrine Revert, Anthropologie d’une catastrophe, Presses de la Sorbonne nouvelle
Ouragan, raz-de-marée ou épidémies, une catastrophe naturelle n’est pas seulement un ensemble de phénomènes physiques mais aussi un événement social et politique. Il s’agit ici de comprendre comment les sociétés affrontent et dénouent de telles tragédies.
Salle Margaret Mead, Dimanche 6 février 2011, 16h30-18h

LE SALON DU LIVRE DE SCIENCES HUMAINES - 5e édition
se déroule sur trois jours, du vendredi 4 février au dimanche 6 février 2011
à l’Espace d’animation des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille du Temple 75004 Paris.
Horaires : vendredi 4 février 2011 de 14h à 22h - inauguration à 19h _
samedi 5 février 2011 de 11h à 20h et dimanche 6 février 2011 de 11h à 20h.
Pour en savoir plus : http://www.salonshs.msh-paris.fr

Le dernier numéro (n° 36) de la revue de la Bnf, paru en 2010, comporte un dossier "Emmanuel Le Roy Ladurie, historien du climat".
Les textes de ce dossier, réalisé sous la direction de Yann Fauchois, prolongent les contributions données à une journée d’étude organisée en hommage à Emmanuel Le Roy Ladurie en 2009 à la BnF, dont une section était consacrée à l’histoire climatique.
Dans le texte inédit qu’il présente ici, Le Roy Ladurie nous donne sa vision la plus récente de l’évolution dans la longue durée du climat européen. Emmanuel Garnier revient sur la place tenue par les historiens dans les débats actuels sur la question du réchauffement. Anouchka Vasak analyse l’évolution de la pensée « ladurienne » sur l’histoire du climat. Valérie Daux présente sa reconstruction des climats du passé à partir des dates de vendanges.
Feuilleter des extraits en ligne
http://editions.bnf.fr/livres/RBNF36/index.htm

jeudi, 6 janvier 2011

Evénements

La vie qui grouille dans une poignée de terre…

Le sol, qu’il soit forestier, agricole ou urbain, est un  écosystème à part entière qui abrite une richesse biologique incroyable ! Peu de gens imaginent la vie qui grouille dans une poignée de terre
Si vous connaissez bien le ver de terre ou encore le mille-pattes, que l’on aperçoit souvent au détour d’une branche morte, des milliers d’organismes restent invisibles à l’œil nu : mini-insectes décomposeurs de feuilles mortes, filaments kilométriques de champignons, bactéries par milliards... 
 
Cette conférence vous permettra de mieux connaître l’incroyable biodiversité présente dans les sols et de découvrir les rôles irremplaçables joués par certaines espèces en compagnie de Jean-Michel Gobat, co-auteur de l’ouvrage « Le Sol vivant. Bases de pédologie – Biologie des sols » (3e rééd. 07/2010).
Une place à part sera faite au Roi du Sol, le modeste Ver de terre, qui mérite bien son titre ! Que serait la fertilité du sol sans sa présence et celle de ses acolytes ?

« Le Sol et ses organismes : 

la « dernière frontière » de la biologie ? » 

Conférence animée par Jean-Michel Gobat
Directeur du Laboratoire Sol & Végétation, 
à l’Université de Neuchâtel (Suisse)

 
Le jeudi 20 janvier 2011, de 18h à 20h
A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 
au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac)
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles

lundi, 6 décembre 2010

Evénements

La biodiversité dans votre jardin

Claude Bureaux, maître-jardinier au Jardin des Plantes de Paris et chroniqueur horticole sur France Info animera une conférence le 16 décembre à Paris sur le thème "Jardinage et biodiversité".
Claude Bureaux fera partager son expérience et sa conception du jardinage raisonné, dont les pratiques sont basées sur une bonne connaissance de son jardin. Le jardinier doit apprendre à observer, à cerner les atouts et les contraintes de son jardin, avant même de le cultiver. L’observation de la végétation spontanée ou des plantes cultivées chez vos voisins peut vous aider à identifier la nature et les caractéristiques du sol. Cela vous permettra de choisir des plantes bien adaptées et qui auront donc toutes les chances d’être en bonne santé, en se contentant des conditions locales.
Le jardinage raisonné c’est jardiner avec la nature et donc privilégier la prévention aux mesures curatives. Claude Bureaux donnera également ses conseils pour bien nourrir son sol et ses plantes, soigner et entretenir de manière raisonnée en évitant les produits chimiques et en économisant l’eau.
Vous découvrirez aussi comment vous pouvez favoriser la biodiversité dans votre jardin en y réservant une place à la faune et à la flore sauvage.

Cette conférence sera suivie de la vente et de la signature du livre « Sur les pas d’un maître jardinier » de Claude Bureaux et Nadia de Kermel, paru aux éditions Rue de l’échiquier, dans la collection Conversations écologiques). Une bonne idée de cadeau pour Noël !


jeudi 16 décembre 2010, de 18h à 20h
A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF)
au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris
(Métro Rue du Bac)
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles
Pour plus d’informations : Natureparif - 01 75 77 79 04

lundi, 8 novembre 2010

Evénements

Immersion dans l'univers des amphibiens !

Les Amphibiens cultivent la dualité : amphi-bios, une double vie aquatique et terrestre, une double émotion culturelle, entre l'attirante grenouille symbole de l'interface de deux mondes, et le crapaud mal-aimé. Ils constituent à la fois un groupe communément connu mais intimement ignoré.

Pour bondir dans la mare, cette conférence vous propose deux objectifs : mieux connaître les espèces locales, comprendre les agressions qui perturbent leur présent, et pour rebondir vers le nécessaire optimisme, exposer l'intérêt et les premiers résultats d'une dynamique participative francilienne autour de ce groupe aussi crucial que ces prédateurs bipolaires.

De grenouilles en tritons, venez vous immerger dans une manière de percevoir la vie. Echange constructif et prospectif avec Olivier Grosselet, directeur de l'association Philofauna et conférencier de cette soirée.

 

« Les Amphibiens d’Île-de-France »

Le mardi 16 novembre 2010, de 18h à 20h

Dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF)
84 rue de Grenelle
75007 Paris (Métro Rue du Bac)

Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles
Informations : Natureparif (01 75 77 79 04)

mercredi, 6 octobre 2010

Evénements

Conférence agriculture et biodiversité en Ile-de-France

En Île-de-France, les terres cultivées représentent près de 80% du territoire, la population francilienne se concentrant sur les 20% restant. L’agriculture a donc façonné durablement le paysage régional, tout particulièrement à partir des années 60, au début de la révolution « verte ».
La mécanisation des moyens agricoles, pour répondre aux besoins alimentaires, avait alors entrainé une homogénéisation des cultures peu compatible avec la protection de la biodiversité. Cette période est progressivement révolue et aujourd’hui, la prise en compte de la biodiversité dans les systèmes d'exploitation agricoles est une nécessité bien comprise. Car la diversité biologique remplit de nombreuses fonctions écologiques pour l’agronomie en participant notamment à la stabilisation des sols, la pollinisation des plantes, ou encore la régulation des
ravageurs des cultures, et apporte également une plus value paysagère.
 
L’agriculture et la biodiversité sont donc indissociables et la préservation de cette dernière se doit d’être une priorité pour les agriculteurs. Pour cela, des mesures de gestions adaptées peuvent être mises en place, comme l’implantation et l’entretien de haies, de bandes enherbées, de couverts mellifères.
Ces éléments recréent une richesse d’habitats diversifiés favorables, par exemple, au bon développement des auxiliaires de cultures (insectes, oiseaux...), de même qu’à la restauration des continuités écologiques, ou encore à la sauvegarde de l'abeille, sentinelle de l'environnement.

Natureparif invite le public à la rencontre :

Concilier Agriculture et Biodiversité en Ile-de-France

Jeudi 14 Octobre 2010, de 17h à 19h

Dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 
au 84 rue de Grenelle – 75007 Paris (Métro Rue du Bac)
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles 

Cette conférence sera animée par Olivier BARNAY, Responsable du Pôle agronomie et environnement de la Chambre d’agriculture de Seine-et-Marne

mardi, 8 juin 2010

Société

Les conférences de Noam Chomsky à Paris


Capture d'écran d'une page du site du Collège de France concernant l'intervention de Noam Chomsky

Noam Chomsky, 81 ans, linguiste américain mais plus largement penseur politique renommé, professeur émérite au MIT (Massachussetts Institute of Technology),s’est déplacé à Paris pour 3 conférences exceptionnelles.
Le New York Times, peu suspect de complaisance à son égard, dit de lui qu’il est "sans doute l’intellectuel vivant le plus important". Il a révolutionné sa discipline dès les années 50 et la célébrité de cet adepte de la contestation non-violente a dépassé le cercle des linguistes après la guerre du Vietnam.

Conférence au Collège de France

• La conférence donnée au Collège de France le 31 mai, où l’affluence fut à la hauteur de la qualité de l’intervenant et où la fermeture des grilles occasionna une grande déception pour ceux restés sur le seuil, est maintenant disponible en vidéo sur le site du Collège de France. Séance de rattrapage bienvenue ! Petite remarque en passant, vous l’entendrez y citer Stiglitz, prix Nobel d’économie, dont nous vous signalions l’ouvrage "Le Triomphe de la Cupidité" sorti récemment aux Editions LLL (Les Liens qui Libèrent) et qui fait un impressionnant succès en librairie (voir vignette de la couverture présente en colonne gauche).

À l'invitation de l'Assemblée de professeurs, sur proposition de Jacques Bouveresse, Noam Chomsky a donné une conférence sur "Understanding and Interpreting : Language and Beyond", le lundi 31 mai 2010 à 17h au Collège de France.

Résumé :
"Le chemin qui va des données de l’expérience à leur interprétation et, de là, à leur compréhension est complexe. Nous pouvons distinguer plusieurs catégories de problèmes. L’une relève des sciences: perception visuelle, compréhension du langage, etc. Elle conduit à enquêter sur la nature des systèmes cognitifs, sur leur croissance et leur développement chez l’individu, et sur leur évolution au sein de l’espèce. Dans certains domaines, il existe des réponses plausibles ; dans tous, il reste de nombreux mystères. Une autre catégorie de problèmes touche aux affaires humaines et soulève des questions, explorées par Pascal, Orwell et beaucoup d’autres, sur la manière dont les intérêts, les doctrines, les institutions, les relations de pouvoir et d’autres facteurs interfèrent dans ce que nous finissons par croire – ou parfois choisissons de croire – sur le monde, sur la place qui y est la notre, sur nos responsabilités, et sur la manière dont nous les remplissons ou, souvent, ne les remplissons pas."


VOIR LES VIDEOS
sur le site du Collège de France (intervention sectionnée en chapitres)

http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/phi_lan/Colloque_du_28_mai_2010_Ration.jsp
Philosophie du langage et de la connaissance
Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. Noam Chomsky - Power-hunger tempered by self-deception

VOIR AUSSI :  titres des chapitres
(les liens vers les autres vidéos sont dans la colonne de droite de la page mentionnée ci-dessus)
• Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. Jean-Jacques Rosat - Russell, Orwell, Chomsky : une famille de pensée et d'action
• Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. Pascal Engel - La vérité peut-elle survivre à la démocratie ?
• Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. Thierry Discepolo - Tout ça n'est pas seulement théorique. Notes sur la pratique d'une ligne éditoriale
• Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. Jacques Bouveresse - Bertrand Russell, la science, la démocratie et la poursuite de la vérité
• Colloque du 28 mai 2010. Rationalité, vérité et démocratie : Bertrand Russel, Georges Orwell, Noam Chomski. John Newsinger - George Orwell and Democratic Socialism

Conférence à la Mutualité

• Disponible sur le site du Monde diplomatique, organisateur de la rencontre, le texte intégral traduit en français de la conférence donnée à la Mutualité (salle comble aussi et accueil digne d’une star du rock – 3 h d’intervention et séance d’autographes !) le 29 mai et la captation sonore de la conférence. Nous en extrayons ci après le passage concernant l’environnement — mais ne vous privez pas de lire l’ensemble !

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-05-31-Chomsky

lundi 31 mai 2010
Contours de l’ordre mondial. Continuités, changements et défis
L’intervention de Noam Chomsky à Paris
Texte de la conférence donnée par Noam Chomsky au théâtre de la mutualité le samedi 29 mai 2010. La captation sonore des diverses interventions et des questions de la salle est disponible à la fin du texte. Ci-après, extrait :

La destruction de l’environnement

J’ai dit que la prolifération des armes nucléaires est l’un des deux défis qui mettent littéralement en danger la survie de notre espèce. Cette question n’est pas prise en compte malgré l’impressionnante rhétorique déployée. Il en va de même pour la deuxième menace : la destruction de l’environnement. Ce qui se passe aux Etats-Unis est particulièrement important, comme toujours, mais est également très révélateur. Le secteur des entreprises mène une campagne massive de propagande pour que l’opinion publique abandonne ses préoccupations concernant le changement climatique lié aux activités humaines, et avec le plus grand succès puisque cette conviction a baissé et réunit maintenant tout juste un tiers de la population. Les responsables à qui revient cette tâche de propagande, visant à lutter contre cette conviction, savent aussi bien que nous que le « canular progressiste » est bien réel et que les perspectives sont peu réjouissantes (1). Ils s’acquittent en fait du rôle que les institutions leur ont assigné. Dans une économie de marché, ces responsables doivent agir de façon à maximiser les gains à court terme. S’ils ne le font pas, ils seront remplacés par d’autres, qui eux le feront. D’ailleurs, selon le droit anglo-américain des sociétés, il s’agit d’une obligation juridique. Ce qui signifie qu’ils ne doivent pas tenir compte des externalités (l’impact d’une opération à l’extérieur de l’entreprise). Dans ce cas, le sort de l’espèce humaine est une externalité qu’ils doivent écarter dans la mesure où l’économie de marché prévaut. La logique est la même lorsque des directeurs de sociétés financières ne prennent pas en compte le risque systémique, tout en sachant qu’en agissant de la sorte ils provoqueront une crise financière. Dans ce cas, leur comportement n’est pas irrationnel. Ils savent qu’après l’effondrement du château de cartes qu’ils construisent, ils peuvent aller se mettre à l’abri de ce qu’ils appellent l’Etat nourricier, tout en serrant fort leurs livres de Hayek, Friedman et Rand. Il n’existe pas de tels recours lorsque les externalités liées à la destruction de l’environnement sont ignorées. Il n’est pas facile toutefois de surmonter les nécessités institutionnelles. Les deux grandes menaces pesant notre survie demeurent redoutables.

Texte traduit par Thomas Legoupil, Sam Levasseur et Anne Paquette, www.chomsky.fr

(1) Aux Etats-Unis, une partie des climato-septiques présente le réchauffement climatique comme un canular monté par le camp progressiste qui chercherait ainsi à prendre le pouvoir, NDT.

Des liens complémentaires

• Vous trouverez ci-dessous un ensemble de liens vers d’intéressants documents, interviews, analyses pour découvrir ou redécouvrir Chomsky dont la fréquentation est très fructueuse pour l’esprit en ces temps troublés que l’on partage ses idées sur tout ou partie… ou pas !.

1- MAGAZINE LA RECHERCHE (interview exclusive - en kiosque le 24 juin)

• Noam Chomsky a accordé un entretien exclusif à La Recherche. Celui-ci paraîtra dans le prochain numéro, en kiosque le 24 juin.  Sur le site, trois textes présentant différents aspects de la très riche pensée de Chomsky :

- « Théorie linguistique et apprentissage », écrit par Noam Chomsky lui-même en 1971 pour La Recherche.
- « Le programme minimaliste de Chomsky » par Jean-Yves Pollock, professeur à l’Université de Marne la Vallée. 27.05.2010
- « La biolinguistique, une science de convergence » par Lyles Jenkins, du Biolinguistics Institute de Cambridge (Etats-Unis). 27.05.2010

voir ici :
http://www.larecherche.fr/content/actualite-sapiens/article?id=27776

2 - MAGAZINE LES ECHOS

• Une interview de Chomsky sur les site des Echos en août 2009 – analyse de la crise financière
Noam Chomsky : " Il n'y a plus de sentiment d'espoir " [ 18/08/09  ]
Pour Noam Chomsky, professeur au MIT, la financiarisation de l'économie, l'idéologie " fanatique " de l'efficacité des marchés et le pouvoir croissant du secteur financier ont précipité cette crise. Si celle-ci ne lui paraît pas à la même échelle que la Grande Dépression des années 1930, il estime qu'il y avait alors plus d'espoir dans les catégories modestes.  
Voir ici :
http://www.lesechos.fr/info/inter/300370035.htm

4 - CHOMSKY'S WEBS

tout sur Noam Chomsky
http://www.chomsky.fr/

le site officiel de Chomsky – en vo
http://www.chomsky.info/

- page 1 de 3