Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clef - Cinéma

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 18 avril 2014

Evénements

Les chèvres de ma mère

Documentaire de Sophie Audier. Durée : 1h40. Grand Prix du Festival de Valenciennes

La (bonne) critique de Libération du 18 avril 2014 par Bruno Icher : "Mes chèvres et tendres"

samedi, 12 avril 2014

Evénements

African Safari 3D


Une affiche originale et d'une très belle facture graphique pour un projet séduisant de prime abord :
montrer la faune sauvage africaine au travers d'un documentaire safari photographique, une expédition de 6000 km du désert de Namibie jusqu'au Kilimanjaro, et surtout en images 3D, ce qui n'avait jamais été fait. Mais à l'arrivée, déception en raison d'un scénario évanescent, pas de trame narrative consistante pour accrocher le spectateur, aucune bande son digne d'intérêt et pas de vrai étayage scientifique du propos. Dommage. Car on se prend à rêver à ce qu'aurait pu être ce film compte tenu des moyens mis en œuvre. Il se rattrape vaguement par une mise au devant de la scène des "coulisses" techniques, dont un ballon "revisité" tout exprès par l'aéronaute français Dany Cleyet Marrel. Sur le "Cinébulle", au lieu d'une lourde nacelle panier, s'arrime un banc en aluminium léger comportant une hélice, ce qui permet de diriger l'engin au lieu de le laisser dériver au gré du vent et augmente considérablement les possibilités de vol et offre quelques plans au ras de l'eau ou des arbres assez sympas. Quelques gros plans 3D intéressants des animaux : un beau manteau de panthère, un œil d'éléphant, une défense… Finalement même avec l'apport de la 3D, le réalisateur américain Ben Stassen ne vient guère concurrencer nos spécialistes français du genre, Yann Arthus Bertrand, Nicolas Hulot ou Luc Jaquet…

Documentaire 1h26 VF 3D • Sortie en salles : le 16 avril 2014 • Le site web : www.africansafari3d.fr

 

dimanche, 9 février 2014

Développement durable

Minuscule au Festival du Film d'Environnement

Le film d'animation Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues a été sélectionné dans le cadre du 31e Festival International du Film d'Environnement (Fife/Paris). Le film réalisé par Thomas Szabo et Hélène Giraud rend un très joli hommage à la nature. Son tournage a été écologique : la production a choisi de s'engager dans une démarche responsable lors du tournage en prenant en compte l'impact de ses propres actions avec l'aide du programme AGIR de la région PACA et avec l'accompagnement d'Eco Prod à l'ade du Carbon'Clap, calculateur de carbone. Voir notre billet précédent sur le tournage éco-responsable de Minuscule

Le FIFE se déroule du 4 au 11 février 2014 à Paris et en Île-de-France. Le Festival international du film d’environnement, organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, dans le cadre de ses actions en faveur de l’écologie et du développement durable, a pour objectif de sensibiliser tous les publics aux enjeux environnementaux et sociaux du développement durable. C’est un lieu de découverte et d’échange autour des problématiques environnementales et sociétales. Entièrement gratuit, il propose une programmation internationale? Une centaine de films et 22 webdocumentaires donneront des nouvelles du monde, pour cette 31e édition.
Edit du 11.02 : le palmarès 2014 du FIFE

dimanche, 15 décembre 2013

Evénements

Terre des ours, le film

Un film de Guillaume VINCENT, raconté par Marion COTILLARD

produit par  François de Carsalade du Pont, Thierry Commissionat, Benoit Tschieret, Guillaume Vincent : LES FILMS EN VRAC

Le 26 février au cinéma, en 3D

Synopsis 
Kamchatka. Cette terre à l’état sauvage située en Extrême-Orient russe est le royaume des ours bruns. Au fil des saisons, chacun a ses préoccupations : la mère doit nourrir et protéger ses oursons qui veulent explorer le monde avec l'insouciance de leur jeunesse. Un ours tout juste sorti de l’enfance doit trouver sa place dans le monde adulte et gagner son autonomie. Enfin, le mâle doit constamment défendre son territoire et imposer sa force…
Bienvenue sur la Terre des Ours. 

www.terredesours.fr

www.facebook.com/terredesours.fr

mardi, 5 novembre 2013

Evénements

L'époustouflante forêt de Luc Jaquet et Francis Hallé

Un film de Luc Jacquet. Sur une idée originale de Francis Hallé. Une production Bonne Pioche. Au cinéma le 13 novembre 2013

À travers son nouveau film, Luc Jacquet nous emmène dans un extraordinaire voyage au plus profond de la forêt tropicale, au cœur de la vie elle-même. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimonial sur les ultimes grandes forêts tropicales, sanctuaires de la biodiversité planétaire. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants de la canopée, en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui s’écoulent sous nos yeux. Il était une forêt offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage qui reste dans son état originel en parfait équilibre et où chaque organisme - du plus petit au plus grand - joue un rôle essentiel.

Apprendre la nature 

Découvrez l'espace "Apprendre la nature" sur le site de Wild-Touch, l'association de Luc Jaquet. Le botaniste Francis Hallé (qui est à l'origine du projet cinématographique) a joué les professeurs le temps de 14 vidéos pédagogiques présentant les forêts tropicales primaires

Sensibiliser les enfants et les adolescents à la beauté des forêts tropicales et leur faire comprendre le rôle important que ces forêts tiennent dans le maintien global de l’équilibre de notre planète est un objectif clé des activités de Wild-Touch. Différents outils et activités sont ainsi développés par Wild-Touch en collaboration avec des partenaires pour toucher les enfants en cycle primaire et secondaire, ainsi que des groupes d’enfants en activités extra-scolaires.

Pastilles vidéos pédagogiques

Wild-Touch a suivi Francis Hallé dans les forêts tropicales du Pérou et du Gabon. Dans le cadre d’une série de pastilles vidéo pédagogiques, il prend le temps d’expliquer les phénomènes scientifiques cachés dans ces forêts, en donnant des exemples variés et détaillés. Voir les vidéos ci-dessous et les fiches pédagogiques associées à chaque épisode.

Kits pédagogiques en partenariat avec le CRDP

En partenariat avec le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l’Académie de Paris (CRDP), Wild-Touch propose des documents d’accompagnement pédagogique autour du film IL ÉTAIT UNE FORÊT. Ces kits éducatifs sont disponibles sur Séance +, le site internet du CRDP.

Ateliers ludiques et pédagogiques avec Les Petits Débrouillards

En parallèle, Wild-Touch propose un stand événementiel d’animation scientifique sur la thématique de la forêt en partenariat avec Les Petits Débrouillards. Les animateurs prévoient une séquence d’expériences et de manipulations pouvant s’adapter suivant la disponibilité du public. Ces activités invitent à la réflexion sur la sauvegarde des forêts tropicales primaires.

dimanche, 30 septembre 2012

Développement durable

Minuscule, le film qui aime la nature

L'équipe du tournage vérifie la synchronisation des images à l'aide d'un écran et de lunettes 3D.

Minuscule, la série française de programmes courts pour la télévision, diffusée dans plus de 80 pays, qui fait un carton auprès des petits et des grands, va trouver un prolongement inédit en long métrage. Mêlant prises de vues réelles dans la nature et une tripotée de héros "minuscules" piochés dans le monde des insectes, coccinelles, fourmis, araignée, chenilles, papillons, mouches, bousiers et autres petites bêbêtes qu'elle rend irrésistibles, cette série est l'œuvre des réalisateurs Thomas Szabo et Hélène Giraud et elle est produite par Futurikon. Sortie prévue aux alentours de la fin 2013.

Pour le long métrage, les scénaristes ont maintenu le concept original d'un tournage en décors naturels. Le lieu idéal, ils l'ont trouvé dans l'arrière-pays provençal, dans le parc naturel des Ecrins et dans le parc naturel du Mercantour. Les cascades du Casset et de Combefroide en Valgaudemar, les beaux plateaux de la Coche et le col de Moissières en Champsaur servent de décor à l'aventure épique de deux bandes rivales de fourmis et à l'émouvante amitié entre une jeune coccinelle et une fourmi noire. Film hybride mélangeant ces somptueux décors réels et les personnages modélisés en 3D relief, il constitue techniquement une première mondiale.

Le message du film est clair : cette nature qui s'offre à nous doit être préservée pour conserver sa beauté. En toute logique l'équipe du film s'est elle-même engagée pour préserver cet écosystème fragile en initiant un tournage éco-responsable. Attentifs à l'impact de leur travail, ils ont anticipé leurs moyens techniques pour diminuer leur consommation énergétique (sélection de lieux de tournage proches, utilisation de réflecteurs naturels…). Cerise sur le gâteau, une cantine 10% bio avec des repas préparés par la Ferme des Mérinos. Le tournage a obtenu le soutien et la labellisation du programme AGIR de la Région PACA. La cohérence de la démarche a permis à l'équipe de recevoir le meilleur accueil du parc du Mercantour qui leur a donné une autorisation de tourner, rarement consentie.

Suivez les étapes du tournage sur le blog : www.minuscule-blog.com

vendredi, 3 décembre 2010

Sciences

La science sous les projecteurs

Voici l'animation qui a reçu le prix du public au festival Les chercheurs font leur cinéma 2010, quatrième édition du festival de Très Courts Métrages de Vulgarisation Scientifique Île-de-France. Des jeunes chercheurs d'Île-de-France se transforment en cinéastes et réalisent des courts métrages de quelques minutes pour expliquer au grand public leur sujet de recherche !
Quand un phoque et un manchot discutent de la formation d'eau dense au large des côtes de l'Antarctique...
Réalisation : Maité Lacarra et Ara Arakelian
Production : Doc Up 2010 - durée : 6 min

<h2>Le petit manchot</h2> <p><p>Prix du public au festival <a title="festival les chercheursfont leur cinema" href="http://www.leschercheursfontleurcinema.fr" target="_blank"><em>Les chercheurs font leur cinéma</em></a> 2010.</p> <p><br />Quand un phoque et un manchot discutent de la formation d'eau dense au large des côtes de l'Antarctique...</p></p>

 

Et aussi :
• Un débat passionnant en ligne sur le site d'Universcience (video)
Science et science-fiction, unies pour toujours ?
en 3 parties - durée totale : 32 min
Avec Ursula Bassler, spécialiste de physique des particules, et Roland Lehoucq, astrophysicien.

• L'émission radiophonique Sciences Publiques / France Culture du 15/10/2010 - à réécouter en ligne.
"Comment redonner le goût des sciences aux élèves?"
La disparition de Georges Charpak, prix Nobel de physique en 1992, amène à faire le point sur l'une de ses initiatives les plus fécondes : La main à la pâte, une méthode d'enseignement des sciences en primaire. Tout le monde loue cette approche concrète. Mais la méthode n'est pas encore généralisée en primaire et elle commence à peine à être adaptée au collège. Pour quelles raisons ?

 

Pour mémoire, des lieux de science utiles et agréables à fréquenter :

La Cité des Sciences à Paris
http://www.cite-sciences.fr/

L'émission Continent Sciences sur France Culture (le lundi de 14h à 15h - Durée moyenne : 57 minutes)
http://www.franceculture.com/emission-continent-sciences.html-0

L'émission Sciences Publiques sur France Culture (le vendredi de 14h à 15h - Durée moyenne : 60 minutes)
http://www.franceculture.com/emission-science-publique.html-0

L'excellent blog "En quête de science" http://sciences.blog.lemonde.fr/

Le site Futura-Sciences, et sa rubrique Environnement http://www.futura-sciences.com/fr/environnement/

Les dossiers du site Sagascience du CNRS  http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/saga.htm

jeudi, 17 juin 2010

Evénements

Ciné "Grandeur Nature" sous les étoiles


Le festival de Cannes vous a donné des envies de cinéma, vous n’avez pas encore décidé où passer vos vacances d’été, fatigué de la ville, vous êtes en manque de nature et vous aimeriez vous oxygéner en montagne ? Une destination idéale s’impose : le Parc Parc Naturel Régional du Queyras dans les Hautes-Alpes avec la 5e édition du festival « Grandeur Nature » du 2 au 14 août 2010.

« En août, les plus hautes projections en plein air d’Europe investissent la vallée du Queyras »

Organisé par l’association Grandeur Nature, le Festival de cinéma Grandeur Nature est parrainé par Jacques Perrin, et accueille chaque été depuis 2005, environ 5000 spectateurs, pour la plupart des familles et des randonneurs. Des courts aux longs-métrages, des fictions aux documentaires, de la Haute Définition au 35 mm, les films projetés ont un dénominateur commun : ils véhiculent un autre regard sur la nature. Issu du monde des arts, de l’audiovisuel, de la communication et de l’environnement, le collectif Grandeur Nature a créé le Festival avec pour ambition de sensibiliser à l’environnement par le regard des artistes : inviter à la contemplation, l’écoute et l’échange.

Programme 2010

QUAND : du 2 au 14 août

OU : Situé au cœur des Hautes Alpes, dans le Parc Naturel Régional du Queyras, le Festival itinérant investit plusieurs vallées (Château Queyras, Arvieux, Ceillac, Ristolas, Vars, Aiguilles, Molines, Saint Véran) entre 1500 et 2350 mètres d’altitude ; Il contribue au rayonnement d’un des plus grands sentiers de randonnées de France : le GR58.

QUOI : l’Art cinématographique et photographique rencontre l’Environnement
- projections du festival cinéma et rencontres avec des techniciens et réalisateurs des œuvres projetées
- résidences d’artistes prolongées par des rencontres avec des pros de l’environnement et des conférences ouvertes au public
- parcours d’œuvres des artistes en résidence à découvrir dans le Parc
- divers ateliers de formation technique autour de l’image et du son
- randonnées olfactogustatives

ORIGINAL :  Dans ces conditions extrêmes de diffusion (vallées entre 1500 et 2350 mètres d’altitude), les spectateurs s'approprient l'espace en s'installant confortablement, bien au chaud dans des sacs de couchage pour passer un moment magique dans un cadre exceptionnel où l’écran se prolonge vers la voûte étoilée.

EN DETAIL :
• Les projections

Liberté de Tony Gatlif en ouverture du festival,
Océans de Jacques Perrin pour la plus haute projection d’Europe à Vars (2350 m),
Tengri, le bleu du ciel de Marie Jaoul de Poncheville,
Loup de Nicolas Vanier,
White Material de Claire Denis,
La Prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd,
et Tulpan de Sergey Dvortsevoy.
En soirée, les films seront précédés d’une rencontre avec des techniciens et réalisateurs pour un moment de partage unique. Parmi les invités : Jacques Perrin, le parrain, sur Océans, Tony Gatlif sur Liberté, Marie Jaoul de Poncheville, réalisatrice de Tengri, le bleu du ciel, et Jacques Rémy Girerd, réalisateur de La Prophétie des grenouilles.
Les résidences d’artistes d’art environnemental du 5 au 20 juillet : un parcours artistique d’œuvres d’art environnemental dans le Parc Naturel Régional  et des conférences ouvertes au public
Des ateliers de formation multimédia
ateliers de macro-photographie et de LightGraff (dessiner avec la lumière)
Des randonnées olfacto-gustatives et des randonnées Land Art

Pour en savoir plus :  www.festivalgrandeurnature.com