Série de l'été : Visite au Zoo

Les zoos européens de nouvelle génération qui privilégient une mission fondamentale de conservation de la nature doivent beaucoup à deux hommes : l’Allemand Bernard Grzimek, directeur du Zoo de Francfort de 1945 à 1974, et le naturaliste britannique Gerald Durell, fondateur du Durell Wildlife Conservation trust et du Zoo de Jersey, sur l’île de Jersey, dans la Manche, en 1958. Le frère cadet de l’écrivain Lawrence Durrel, écrivain lui aussi, a su transmettre sa vision de la zoologie dans plusieurs ouvrages passionnants et plein d’humour.
L’arche de Noé moderne telle qu’elle a été pensée et popularisée par ces précurseurs inclut une fonction d’observation scientifique et une fonction pédagogique de sensibilisation du public aux problèmes du monde animal. Le zoo contemporain devient un véritable centre dédié à l’environnement. Et si la fonction ludique est toujours présente, elle est partie intégrante de la pédagogie des lieux et répond aux critères de bien-être de l’animal. La contrainte n’est plus la norme mais c’est le jeu et l’interaction positive homme-animal qui guide le dressage sous le regard scientifique de l’éthologie animale, étude du comportement, jeune science qui ouvre de nouveaux horizons.

Le Zoo d'Amnéville

Le Zoo d’Amnéville en Lorraine, deuxième zoo français en terme de fréquentation avec près de 650.000 visiteurs, s’implique dans 17 programmes de conservation en milieu naturel à travers le monde et leur a consacré un budget de 300.000 euros d’aides directes en 2009. Un suivi attentif sur le terrain et sur le long terme ainsi qu’un choix de programmes alliant préoccupations humanitaires et conservation permet de vraies avancées concrètes. Créé il y a 25 ans par Michel Louis, son actuel directeur, et par Jean-Marc Vichard son adjoint, le Zoo d’Amnéville se distingue aussi par le nombre de naissances, près de 200 par an, et souvent d’espèces réputées peu enclines à se reproduire en captivité. Preuve s’il en est que les conditions d’hébergement des pensionnaires sont d’une extrême qualité.
“Pour qu’une maman élève son petit, il faut que l’animal se sente bien, soit calme, que cela se passe comme dans la nature”, précise Michel Louis qui a mis en œuvre avec son équipe tout un savoir-faire acquis de longue date par une observation attentive au cours de séjours dans des parcs aux Etats-Unis notamment — et en ne gardant que le meilleur ! Le zoo fut d’ailleurs un des premiers à être admis à la WAZA, association mondiale des zoos, très rigoureuse.



En cette année du Tigre selon le calendrier chinois, signalons que le zoo possède une des plus prestigieuses collection de fauves de toute l’Europe dont les rarissimes tigres blanc dont l’habitat vient d’être dotée d’une terrasse panoramique pour mieux les admirer sans les perturber. Avec l’association AWELI, le zoo participe à un programme de préservation des tigres
au Népal en concertation avec les populations locales.

Autre moment d’émotion, plus intime celui-là, dans les relations fortes que l’homme peut nouer avec un animal, ce souvenir que nous relate Michel Louis : “En 2003, nous avons eu la visite d’Ursula Bottcher qui est maintenant aux Etats-Unis. Elle fut la dresseuse des ours polaires du Cirque national de Berlin Est que nous avons recueilli après la chute du rideau de fer. Les ours ont reconnu du premier coup cette petite bonne femme de 1,55 m avec qui ils avaient partagé tant de choses. Pour des raisons administratives d’assurances, je n’ai pu la laisser pénétrer dans leur enclos mais c’était un déchirement !”

(à suivre)

Zoo d’Amnéville : 2.000 animaux des 5 continents, plus de 350 espèces différentes.

Info : www.zoo-amneville.com
Ouvert tous les jours toute l’année
Parc zoologique d’Amnéville – Centre Thermal et Touristique – 57360 Amnéville - France - Tel. 03 87 70 25 60

Animation exceptionnelle en Europe : spectacle à cheval avec rapaces en vol libre présenté par le maître fauconnier Bernard Bailly et son équipe dans une arène de 2.500 places, du 27 mars au 1er novembre inclus à 14h30 et 17 h en semaine, 14h - 16h et 18 h les dimanches et jours fériés







Texte et photos © Imaginature / S. Becker