La consommation des pays riches entraîne la disparition de plus en plus d’espèces animales vulnérables sur l’ensemble de la planète. Chasse et destruction de leur habitat par exploitation forestière, agricole ou minière, en Afrique, en Indonésie, en Chine, au Mexique, au Brésil… la liste semble s‘allonger inexorablement. Pourtant certains continuent de lutter avec détermination pour tenter d‘enrayer ce fléau. Parmi ceux-ci, le zoo d‘Amnéville vient de lancer une opération d‘envergure en inaugurant un nouvel espace ambitieux dédié à une espèce emblématique, les gorilles, classés en danger critique d‘extinction sur la liste rouge de l‘UICN. Cette action aux visées de sensibilisation est adossée à son propre programme de conservation en Afrique via l‘ONG Awely, partenaire de longue date. 

Au Cameroun, à cinq heures de route de Yaoundé, en bordure de la réserve de faune du Dja, classée réserve de Biosphère par l‘Unesco, Awely démarre la construction d‘une école pour les enfants déscolarisés depuis plusieurs années. Elle sera la première marche pour l‘espoir d‘études plus longues afin de diversifier les activités des populations locales victimes de la pauvreté et faire baisser ainsi la pression de la chasse pour le commerce de la viande de brousse. Une plantation de cacao gérée par les parents sera installée pour générer un revenu. Des ateliers pédagogiques pour sensibiliser les enfants à la protection des gorilles et de la forêt compléteront ce dispositif. L‘étude menée aux principaux points de sortie de la viande sur le secteur pour bien appréhender les menaces en matière de chasse pesant sur les gorilles permettra d‘envisager la création de microprojets de revenus alternatifs là encore. Une démarche au plus près des besoins des populations, cohérente avec la réalité de cette interdépendance homme-animal. C‘est la philosophie fondatrice d‘Awely et ce programme s‘inscrit en hommage au co-fondateur du Zoo d‘Amnéville, décédé l‘été dernier, qui s‘investissait très largement pour la conservation de la faune sauvage.

à Amnéville, vous pourrez découvrir huit gorilles de l‘Ouest (Gorilla gorilla) en deux groupes distincts avec à leur tête chacun, un “dos argenté”, dont le plus imposant pèse 220kg et mesure deux mètres ! Un investissement financier de 11 millions d‘euros et deux années de travail ont permis de créer une installation exceptionnelle, la plus grande au monde avec celle du zoo du Bronx à New York dont elle s‘inspire. Émotion garantie lors de la visite.

photos © Christian Desgorces / Zoo d'Amnéville sauf Visiteurs © Imaginature

• Gorilla’s camp, nouvel espace dédié aux gorilles, Zoo d’Amnéville, entre Metz et Thionville, ouvert tous les jours toute l‘année, 
www.zoo-amneville.com 
• Awely, des animaux et des hommes, programme Jean-Marc Vichard pour les gorilles avec le Zoo d‘Amnéville  
www.awely.org