Revue éclectique de web : écouter/lire (sélection)

 

• Radio / France Culture

http://www.franceculture.fr/emission-l-invite-des-matins-joseph-stiglitz-2012-09-10

L'invité des Matins par Marc Voinchet, 10.09.2012 - durée : 14 minutes

Joseph Stiglitz

 

• Radio / France Inter

http://www.franceinter.fr/emission-3d-le-journal-le-prix-de-l-inegalite-avec-joseph-stiglitz-et-la-morale-contre-le-lobbying

3 D, le journal, par Stéphane Paoli, 9 septembre 2012 - durée : 2H (intégrale)

Le prix de l'inégalité avec Joseph Stiglitz (1ere partie de l'émission)

Dans "3D" dimanche, Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'Economie 2001, professeur à l'Université américaine Columbia. Le prix de l'inégalité est le titre de l'essai qu'il signe aux Editions Les Liens qui libèrent. Faillite de l'Etat, menace sur la démocratie, l'inégalité prospère. La volonté politique en aura-t-elle raison? La traduction simultanée est assurée par Michel Zlotowski.

 

• Web / Marianne2 blogs

http://www.marianne2.fr/Joseph-Stiglitz-torpille-la-mondialisation_a222270.html

Article de Laurent Pinsolle, blogueur associé, 4 Septembre 2012

Joseph Stiglitz torpille la mondialisation

Le «Prix de l'inégalité», dernier ouvrage de Joseph Stiglitz, sort en France le 5 septembre. Pour notre blogueur associé, Laurent Pinsolle, ce livre marque un tournant. Le prix Nobel d'économie dénonce désormais le libre-échange avec une approche nouvelle. (…)

+ Blog laurent Pinsolle www.gaullistelibre.com/ billets du 1er au 5/9/12 : une analyse personnelle de l'ouvrage de J. Stiglitz

 

Web / Médiapart blogs

http://blogs.mediapart.fr/blog/frederick-stambach/030912/quel-accueil-pour-stiglitz

Billet de Fréderick Stambach3 septembre 2012

Quel accueil pour Stiglitz?

les arguments de Stiglitz publiés dans Marianne sont les suivants: (référence aux premiers extraits publiés en exclusivité dans l'édition papier N° 802 du magazine Marianne)

- la démocratie est incompatible avec la mondialisation dans sa forme actuelle principalement à cause de la liberté totale de circulation des capitaux, qui ne favorisent pas la croissance mais provoque instabilité et inégalité, et de la concurrence mondialisée permettant aux détenteurs de capitaux d'effectuer un chantage insupportable sur les gouvernements élus.

- l'OMC (qu'il qualifie de diktat) mine l'autodétermination des pays et la démocratie

- Les 1% les plus riches manipulent l'opinion pour orienter les politiques vers leurs intérêts bien compris

(…)