Ne ratez pas le reportage de Dominique HENNEQUIN (l'un de nos amis et partenaires) et Thierry SIMONET : Indonésie : le coût des biocarburants dans l'émission ARTE Reportage le 28 février 2009 à19H00 sur ARTE.

Avec la participation d'Emmanuelle Grundman, primatologue et auteur de livres sur la biodiversité. Allez voir et signez des 2 mains (!) la très sérieuse pétition http://apesmanifesto.org/french.php lancée par de nombreux primatologues et scientifiques de toutes nationalités : "Sauver les grands singes, c’est sauver les forêts tropicales, un écosystème essentiel pour la planète".  Vous pouvez lire aussi  "Ces forêts qu'on assassine" d'Emmanuelle Grundmann (Calmann-Lévy - 2007) et visiter son site et celui de Cyril Ruoso :  http://www.ruoso-grundmann.com

Vous ne le savez sans doute pas mais vous utilisez quotidiennement de l’huile de palme. Sous l’appellation « huile végétale », l’huile de palme entre désormais dans la composition d’un produit de grande consommation sur 10 : votre margarine, vos biscuits, vos plats préparés mais aussi votre gel douche ou votre rouge à lèvres contiennent certainement de l’huile de palme. Depuis peu, l’huile de palme entre aussi dans la composition de votre carburant, les fameux "biocarburants" qui n'ont rien de "bio". Ceux-là même dont le parlement européen a en votant une loi imposé un taux de 5,7% d'ici à 2010 et de 10% d'ici 2020. Loi qui précipite l'importation massive d'huile de palme vers nos pays consommateurs.
Conséquence: à l'autre bout de la planète, la forêt primaire d'Indonésie disparaît sous les coups de boutoirs des pelleteuses pour faire place au palmier à huile. Une atteinte irréversible à la biodiversité. En 2008, l’Indonésie détient toujours le taux de déforestation le plus fort du monde : l’équivalent d’un terrain de football toutes les 15 secondes. Huile de palme, nouvel or vert ? dramatiquement éphémère : le palmier rend le sol stérile en quelques années !
La primatologue Emmanuelle Grundmann qui a accompagné Dominique Hennequin et Thierry Simonnet sur le terrain lance aussi un cri d'alarme: l'Orang-Outang de Bornéo, principale victime de cette déforestation, va disparaître à l'état sauvage.

photos @ Nomades - DH - reproduction interdite sans autorisation