Le dirigeable « Total Pôle Airship » de l’explorateur Jean-Louis Etienne ne passera pas par la Lorraine ! Ce dernier devait faire un arrêt en mars 2008 sur la base aérienne de Chambley, en Meurthe-et-Moselle, avant de partir en expédition durant deux mois au Pôle Nord afin de mesurer l’épaisseur de la banquise à partir de ce « plus léger que l’air » spécialement construit en Russie. (Voir notre billet du 28 octobre 2007). Le Conseil Régional de Lorraine avait fait édifier en novembre 2007 pour 1,2 millions d’euros un hangar géant spécialement conçu afin d’accueillir l’aéronef pour les essais en vol.
Pas de chance, Jean-Louis Etienne avait alors préféré la Provence à la Lorraine. Un mauvais choix, semble-t-il. Un violent coup de vent a désamarré et pulvérisé son ballon à hélium contre une maison à Faïence le 22 janvier dernier. Triste fin, même provisoire, pour une expédition scientifique qui a demandé trois ans de préparation. De son côté, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Jean-Pierre Masseret, président du Conseil Régional de Lorraine, assure que des contacts sont pris, notamment aux Etats-Unis, pour accueillir sur Chambley d’autres ballons dirigeables dans le beau hangar vide.
Jean-Louis Etienne, lui, ne jette pas pour autant l’éponge. Ce n’est pas dans sa nature. Après les évaluations des assureurs, il compte bien remettre le projet en marche, avec le soutien et la confiance sans faille de Total, son sponsor. Mais il lui faudra sans doute attendre le début de l’année prochaine pour accomplir la mission scientifique dans les meilleures condtions. D’ici là, Jean-Louis Etienne ne manquera pas d'occupations. Il a, en effet, été nommé, en octobre 2007, directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert 1er. L’Institut dispose de deux établissements, l’un situé à Paris, l’autre à Monaco. Pour tout savoir : www.oceano.org