Imaginature entête du blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 28 juin 2010

Livres - articles

L'Amérique de Rohatyn

 Stiglitz, Chomsky, de Waal et maintenant Rohatyn, les voix et voies d'une analyse critique et constructive de nos sociétés modernes aux contours mondialisés semblent émaner plus d'Outre-Atlantique que de la vieille Europe. Parce que l'explosion du système financier est partie des Etats-Unis ou parce que les intellectuels y sont moins léthargiques ? Qui sait ?

Rohatyn comme de Waal a des racines européennes fortes. Frans de Waal est néerlandais, a épousé une Française et enseigne aux Etats-Unis. Il a souvent fait remarquer que cette particularité — vivre à cheval sur trois cultures — lui donne une certaine vision du monde qui induit une analyse plus féconde des événements. Pour cet éthologiste renommé, elle éclaire plus subtilement les comportements des individus dans les sociétés animales et humaines. (Voir notre billet sur son dernier ouvrage).

Né en 1928, Félix Rohatyn est lui, issu d'une famille viennoise — un grand-père banquier, un père brasseur — s'installant en France en 1934. Il fait ses études secondaires à Paris. En 1940 la famille fuit la France pour le Portugal et bientôt l'Amérique et la très européenne New-York. Naturalisé américain, il intègre la banque Lazard Frères dont il deviendra associé puis directeur de la branche américaine avant de devenir ambassadeur des Etats-Unis en France en 1997 sous la présidence Bill Clinton dont il est proche. Il reprendra en 2001 sa carrière de conseiller des banques d'affaires par le truchement de sa propre structure Rohatyn Associates. Et cette "légende de Wall Street", un des pilier de la banque Lazard pendant près de 50 ans a réintégré cette dernière en janvier 2010 comme conseiller spécial de son P.d.g.
Très francophile (deux de ses fils vivent d'ailleurs en France), Félix Rohatyn est celui qui a sauvé New-York de la faillite dans les années 1970 en restructurant la dette et jugulant la crise financière de la Ville. Keynésien jusqu'au bout des ongles, il se prononce pour une intervention active de l'État dans l'économie.

Cet humaniste avoué a aussi dirigé pendant dix-huit ans le bureau d'aide sociale de la Ville de New York de 1975 à 1993 et avant de lui proposer le poste d'ambassadeur Bill Clinton le voulait vice-président de la FED5. Sa candidature fut refusée par les sénateurs républicains qui le jugeaient trop social !

Dans son dernier ouvrage qui vient de sortir en France "Ces hommes qui ont fait l'Amérique", il nous rappelle  avec l'assurance de sa longue et brillante expérience personnelle par dix exemples de choix dans l'histoire de l'Amérique que, contrairement à ce que proclament aujourd'hui de nombreux idéologues, les investissements publics à grande échelle portent leurs fruits, avec souvent de remarquables résultats à long terme. A l'opposé de la politique à court terme qui prévaut et ne favorise que l'enrichissement de quelques-uns au dépend du reste de la société et nous a mené dans le mur que l'on sait, c'est un homme avec une vraie vision du monde qui vient nous dire que le chemin pris n'est pas inéluctable et qu'il y a des solutions.

Le 31 mai dernier, France Inter recevait Félix Rohatyn. Ecoutez-le :

Nicolas Demorand reçoit dans le 6h30/10h de France Inter, Félix Rohatyn, ancien ambassadeur des États-Unis en France (1997 à 2000) et ancien président de la banque Lazard (31 mai 2010).

POUR EN SAVOIR PLUS

• Article-critique des interviews de Rohatyn sur France Inter sur le site de Marianne2 (mai 2010)
Félix Rohatyn: quand un démocrate américain démythifie la «rupture» Obama

Extrait : Très élogieux sur Obama, l’ancien ambassadeur, ardent partisan de la régulation financière et des investissements publics en temps de crise. n’en demeure pas moins beaucoup plus sceptique sur ses capacités d’action : « je ne sais pas s’il y a beaucoup de choses nouvelles ». Keynésien, favorable à l’intervention de l’Etat, Rohatyn estime ainsi que la politique américaine actuelle reste complètement dominée par son aile libérale et « farouchement opposée à l’intervention de l’Etat ».

• Article- interview des Echos  (août 2009) :
toujours intéressant de relire des propos passés à la lumière du présent. Voir aussi en ce sens article à la suite concernant la nouvelle réglementation financière inaugurée aux Etats-Unis en ce mois de juin 2010
Felix Rohatyn : " La finance est devenue un danger public "


• Article sur le blog de Georges Ugeux (27 juin 2010)
Wall Street sous contrôle: une nouvelle ère pour la finance ?

Extrait : La nouvelle règlementation financière des Etats-Unis vient d’aboutir a un accord entre les Sénateurs et les Représentants du Congrès. Depuis les réglementations de 1933 et 1934 à la suite du crash boursier de 1929, c’est à une transformation fondamentale du paysage financier que nous allons assister. Devant l’incapacité des financiers à s’autoréguler, le législateur américain a développé une reglementation d’environ 2000 pages qui visent l’ensemble des aspects de la finance.

• Dossier « Keynes » sur Alternatives Economiques (31/12/08)
Dossier : Keynes, plus actuel que jamais

Extrait : 62 ans après sa mort, John Maynard Keynes semble aujourd'hui plus actuel que jamais, et pour cause. Sa pensée paraît tout simplement plus pertinente que celle de ses détracteurs pour comprendre les événements récents : la crise financière de 2007/2008 et la récession économique qui a suivi.
Le dossier présente une sélection d'articles consacrés au célèbre économiste, ainsi que quelques-uns de ses propres textes, parus au fil des ans dans Alternatives Economiques.



Le Livre

CES HOMMES QUI ONT FAIT L'AMÉRIQUE
par Félix Rohatyn
Editions Saint-Simon - Prix : 23 € - Nombre de pages : 204
http://www.edsaintsimon.com/livre-detail.php?id=71

vendredi, 21 mai 2010

Livres - articles

C'est la saison des abeilles !

 


Pour compléter le billet précédent, déjà consacré à ces précieux iménoptères, voici une sélection variée de livres en plein dans la thématique.

Les abeilles, la planète et le citoyen par Bernard Duran

Collection les petits ruisseaux - Editions Rue de l’Echiquier - 10 €

L’ouvrage passe en revue - études à l’appui - tout ce qui décime les colonies d’abeilles dans le monde mais il est aussi porteur d’espoir et propose 8 pages d’initiatives concrètes pour améliorer la situation des pollinisateurs domestiques et sauvages.

L'étrange silence des abeilles par Vincent Tardieu

Editions Belin – Pour la science, 350 pages - 21,50 €

C'est en sillonnant la France et les Etats-Unis à la rencontre de dizaine de chercheurs et d’apiculteurs que le journaliste Vincent Tardieu a mené son investigation. Résultat : une enquête exemplaire qui fait le bilan d’un phénomène toujours non maîtrisé. un des livres le plus rigoureux et des plus complet sur le sujet. Dans sa conclusion, Vincent Tardieu incite chacun d’entre nous à mettre la main à la pâte pour restaurer l’environnement des petites butineuses.

Cueilleurs de miel par Eric Tourneret et Sylla de Saint-Pierre

Rustica Editions, 224 pages - Prix public : 39,00 €

Ce travail a été exposé cet été au festival de la Gacilly. Voir le site de l’auteur : www.thehoneygatherers.com et le billet suivant pour en découvrir plus : ici

Guide des abeilles par Armin Spürgin

Delachaux et Niestlé, 128 pages - Prix public : 12,90€ 

Un guide pour ceux qui voudraient se lancer dans l'apiculture, en amateur comme en professionnel. L'auteur est un spécialiste depuis 20 ans. L'édition originale de ce livre est parue en 2008 en Allemagne.

mardi, 4 mai 2010

Livres - articles

Regards sur la ville durable

Vient de paraître aux éditions du CSTB

Dans cet ouvrage associant avancées technologiques et sciences humaines, les auteurs - Alain Maugard et Jean-Pierre Cuisinier, épaulés par une dizaine d'experts - pointent les différentes clés du changement et donnent des moyens d'actions comme rendre l'espace caméléon, devenir des fermiers urbains, utiliser de nouvelles formes de financement...

"Regard sur la ville durable", par Alain Maugard et Jean-Pierre Cuisinier, 275 pages, 35 euros. Editions du CSTB, 2010.

En savoir plus :  sur le site du CSTB / Centre Scientifique et Technique du Bâtiment  et sur le site Le Moniteur.fr (ci-dessous)


Regard sur la ville durable

03/05/2010 -

18:12 - Territoire

mardi, 6 avril 2010

Livres - articles

Empathie et société solidaire : la leçon des primates

Sommes-nous sur terre, comme on l’affirme si souvent, uniquement pour servir notre propre survie et nos intérêts personnels ? Est-il vraiment dans la nature humaine de nous poignarder dans le dos les uns des autres pour gravir les degrés de la hiérarchie ? Le comportement égoïste et l’esprit excessif de compétition, souvent justifiés comme instinctifs et conformes aux théories de l’évolution, sont dans ce livre magistralement remis en cause.

Un livre brulant d’actualité au moment où la crise met en exergue les terribles excès de l’individualisme et du primat donné à la notion de concurrence. Fort de son expérience sur le terrain , de ses recherches en anthropologie, psychologie, comportement animal et neurosciences, de ses expériences en laboratoire sur les chimpanzés, les bonobos et les singes capucins – ainsi que sur les dauphins et les éléphants – Frans de Waal , le plus célèbre des ethologues, nous montre également, exemples à l’appui, que de nombreux animaux sont prédisposés à prendre soin les uns des autres, à s’entraider et, dans certains cas, à se mobiliser pour sauver la vie des autres. Bref la possibilité d’empathie n’est pas comme on le croyait jusqu’alors le propre de l’homme ! Ecrit dans un langage accessible à tous, regorgeant d’anecdotes, marqué par un humour empreint d’ironie et par une intelligence incisive, "L'âge de l’empathie", en mettant la coopération au cœur de l’évolution des espèces, ouvre des perspectives passionnantes dans les domaines de la politique, de l’économie et dans notre manière d’être au monde.

L’âge de l’empathie. Leçons de la nature pour une société solidaire par Frans de Waal, traduit de l’anglais par Marie-France de Paloméra, Editions LLL Les Liens qui Libèrent, 400 pages, prix : 22,50 €

L’auteur : Frans de Waal, docteur en biologie, professeur de psychologie à l'université Emory d'Atlanta et directeur du centre Living Links du Yerkes Primate Center. (Etats-Unis), membre de l'Académie américaine des sciences et de l'Académie royale des sciences des Pays-Bas, est l'un des plus éminents éthologues et primatologues actuels. Il est déjà l'auteur de plusieurs ouvrages, dont La Politique du chimpanzé (Odile Jacob, 1995), Bonobos, le bonheur d'être singe (Fayard, 1999), De la réconciliation chez les primates (Flammarion, 2002), Album de famille (Fayard, 2003), le Singe en nous (Fayard, 2006).

Interview en français de Frans de Waal à l'occasion de la sortie de son livre - par Marc Giraud

Lire l’nterview de Frans de Waal par Laurent lemire sur le site agitateur-idees.fr

http://www.agitateur-idees.fr/Site/suite.php?art=462

Video en anglais sur le site bigthing.com
Frans de Waal : "les primates peuvent nous apprendre beaucoup sur les origines de la justice, du pouvoir et de la morale". Il tire les déductions de son travail sur les primates pour décrire l’évolution de la morale dans les sociétés humaines.

Frans De Waal Says Primates Can Teach Us A Great Deal About The Origins Of Justice, Power And Morality
EMORY UNIVERSITY - Atlanta, GA
Frans de Waal is director of the Living Links Center at the Yerkes National Primate Research Center and a professor of psychology at Emory University. His current research includes food-sharing, social reciprocity and conflict-resolution in primates, as well as the origins of morality and justice in human society. De Waal draws on his own work with primates to illustrate the evolution of morality.

dimanche, 28 mars 2010

Livres - articles

Temps des crises, un essai signé Michel Serres

Si nous vivons une crise, au sens plein du terme, aucun retour en arrière n’est possible. Il faut donc inventer du nouveau.
Or, le nouveau nous submerge ! En agriculture, transports, santé, démographie, informatique, conflits, des bouleversements gigantesques ont transformé notre condition comme jamais cela n’était arrivé dans l’histoire. Seules nos institutions n'ont pas changé.

Michel Serres montre dans cet ouvrage que nous sommes encore les acteurs de notre avenir.



Ecoutez Michel Serres sur Canal Académie

Dans cet entretien audio avec Jacques Paugam, l'Académicien Michel Serres développe les points essentiels de son dernier livre "Temps des crises" dont l’intuition fondamentale est la nécessaire primauté des sciences de la vie et de la terre dans les institutions de demain. Une analyse fine et originale des évolutions de notre siècle et un message plein d’espoir sur le monde futur.

Temps des crises par Michel Serres
- Collection : Manifestes, Editions Le pommier - 84 pages - Prix : 10 €
- ISBN/EAN : 978-2-7465-0453-0 / 9782746504530
L'auteur : Michel Serres a été élève à l’École navale et à l’École normale supérieure. Agrégé de philosophie, il est membre de l’Académie française depuis 1990 et enseigne à l’Université de Stanford. 

dimanche, 14 février 2010

Livres - articles

Face aux crimes du marché !

"Face aux crimes du marché" de William Bourdon, avocat.

Editions de la Découverte, 336 pages, 23 euros

 

(… ) et utopiste sans illusions qui veut faire régner le droit sur tout le globe. Mais sa devise reste celle de Scott Fitzgerald, le plus lucide des vivants : « Ce n’est pas parce que les choses sont désespérées qu’il ne faut pas se décider à les changer ». © Bakchich.info

 Lire l'article de Bakchich Info

A découvrir sans tarder, livre indispensable.

Une interview de William Bourdon par Médiapart :


Engagement de William Bourdon
envoyé par Mediapart. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

mardi, 15 décembre 2009

Livres - articles

Il était une fois la forêt...

Cadeaux de Noël intelligents

Le « Coup de cœur » de l’écrivain Gaston-Paul Effa, membre d’Imaginature et originaire de Yaoundé (Cameroun).

Un voyage passionnant chez les Pygmés Baka, peuple de chasseurs-cueilleurs du sud-est du Cameroun. La journaliste, éthologue, primatologue Emmanuelle Grundmann et le photographe Cyril Ruoso témoignent par cet ouvrage d’une culture dont le sort est intimement lié à celui de la forêt. Ils nous aident à comprendre le rôle essentiel de ce milieu à l’échelle de la planète, et sensibilisent le lecteur sur la gestion raisonnée des forêts et sur leur sauvegarde.

« La forêt, c’est leur âme. Aujourd’hui, poussés à la sédentarisation par une déforestation outrancière, les Pygmées Baka perdent peu à peu leurs repères, leur culture, leur histoire. Et le reste du monde gâche un savoir botanique hors du commun. »

« la forêt est mère de la vie. La sauver, c'est nous sauver nous-mêmes. »

Un livre magnifique destiné aussi bien aux enfants (à partir de 8 ans) qu’aux adultes, imprimé sur papier Fsc avec des encres végétales dans un format compact (130x170 mm), économe en papier et d’un prix abordable.

Il était une fois la forêt

Emmanuelle Grundmann , Cyril Ruoso

Editions Fleurus, 2009, 15 euros


• Le site des auteurs : http://www.ruoso-grundmann.com/


Ci-dessus : Une page du site web d'Emmanuelle et Cyril

Photos © E. Grundmann - C. Russo / Texte © Imaginature

samedi, 26 septembre 2009

Livres - articles

Belles feuilles !


En cette saison de feuilles mortes et de livres qu’on ramasse à la pelle, choisissons celles-ci vives et et ceux-là triés comme le bon grain de l’ivraie ! Petite sélection de livres de nature, de plantes et de jardins...

Éditeur de La Grande Flore de Gaston Bonnier, les Éditions Belin développent des publications de qualité dans les domaines de la botanique, de la nature et de l’environnement. En 2009, elles ont créé une nouvelle collection pour le grand public, pratique et bien illustrée : les « Guides des Fous de nature ». Les premiers titres : le Guide des oiseaux des villes et des jardins, le Guide des champignons de montagne, le Guide des orchidées de France… et  Fous de Plantes d’Alain Hervé.
Fondateur de la branche française des Amis de la Terre, en 1970, Alain Hervé est un amateur de jardins, de plantes et d’arbres. Tombé amoureux fou des palmiers et cocotiers découverts lors d’un long périple autour du monde, il explore ensuite tous les jardins qui peuvent en recéler, des plus ordinaires aux plus rares : de Kew Gardens aux jardins secrets de la côte d’Azur et de la Riviera italienne en passant par la plus grande palmeraie d’Europe du côté d’Alicante, en Espagne. Un recueil où l’écriture mêle poésie, humour et réflexion écologique sur le destin des hommes et de leur planète enchantée par les plantes

Fous de Plantes, Ed. Belin, 2009, www.editions-belin.com


La mention spéciale du Prix Saint Fiacre 2009  attribué par les journalistes du jardin le 1e septembre dernier a été décernée aux Botanistes voyageurs ou la passion des plantes aux Editions Aubanel. Un ouvrage de grand format qui relate l’histoire des grands découvreurs botanistes de Paracelse à Théodore Monod, sans oublier Patrick Blanc (à qui l’on doit le mur végétal du Musée du Quai Branly)
Les textes de Lucienne Deschamp précis, sérieux autant qu’attrayants passionnent comme un bon roman. Iconographie de qualité qui mêle gravures anciennes, photos contemporaines d’Annick Maroussi et images d’herbiers

Botanistes voyageurs ou la passion des plantes, Ed. Aubanel, 2008, www.editionsaubanel.fr


Un guide pratique et abondamment illustré de François Couplan et Françoise Marmy qui proposent pour nos jardins un juste équilibre entre interventionnisme rigide et nature en friche. Leur livre présente de nombreuses techniques inédites et de plantes à favoriser ou redécouvrir pour obtenir un jardin passionnant. Pour jardiniers débutants  ou confirmés

Jardinez au naturel, Ed. Sang de la Terre, 2009, 26 € www.sangdelaterre.fr


À noter aussi chez Terre Vivante, la nouvelle édition revue et enrichie de la bible du jardinage bio. De nombreux dessins ont été ajoutés, ce qui la rend plus claire. Un outil précieux avec outre les grands principes du jardinage bio, 177 fiches techniques sur les plantes potagères, fruitières, et – c’est nouveau - environnementales…

Le guide du jardin bio, Jean-Paul Thorez, Brigitte Lapouge-Déjean

Un petit clin d’œil favorable pour "Coccinelles, primevères, mésanges, la nature au service du jardin" (Terre vivante)"prix" livre pratique" du Prix Redouté (juin 2009) et qui traite de la biodiversité au jardin et, aspect rarement traité, du rôle des plantes sauvages pour favoriser les auxiliaires du jardin.

Texte © Imaginature

mercredi, 4 mars 2009

Livres - articles

La médecine en question

La chronique de Gaston-Paul Effa
Marc Menant : La médecine nous tue (éditions du Rocher, 183 p., 17 euros)

Voici une voix qui s’élève contre  l’abus des antibiotiques dès le plus jeune âge, des tranquillisants au moindre vague à l’âme, des pilules du bonheur pour tous !

Rassurantes les annonces de traitements révolutionnaires contre l’obésité, la fatigue chronique, l’irritabilité, l’anxiété, les palpitations, les crampes musculaires, les maux de tête, les vertiges, les paresthésies, le diabète, ô combien handicapantes ces maladies et pourtant qui n’existent pas en tant que telles. Dans la plupart des cas, elles sont uniquement déclenchées par la consommation régulière d’éléments à indice glycémique élevé, sucre et farines blancs, produits industriels vides de toute calorie aux nuisances catastrophiques. J’enfile la blouse blanche du biologiste et tente l’explication au « comment ça marche ? ». L’auteur donne un coup de bec aux croyances et aux certitudes de la médecine. Il démonte le paradoxe d’une médecine qui infantilise et abuse des patients. Après avoir butiné chez Diogène, Sénèque ou Epicure, figures oubliées qui célébraient déjà l’esprit sain dans un corps sain, Marc Menant rend vigilant à l’urgence d’une reprise en main de soi. L’exercice physique quotidien, la discipline corporelle nous dégageraient de la tutelle médicamenteuse dans laquelle nous nous complaisons. Apprendre à vivre, sans avoir autre chose à faire que vivre, vivre tout court, réinvestir l’existence, tel est le credo de ce livre qui se dévore comme un roman.  

Redevenir les acteurs de notre propre vie

Dans une écriture chirurgicale, précise, aiguë, enracinée,  Marc Menant entonne un grand hymne à la vie. Livre inattendu en  cette rentrée consensuelle. S’il est vrai que ce texte peut jeter un jour neuf sur notre rapport au monde et à nous-mêmes, il nous donne la clé pour descendre au plus profond du spectacle du corps humain aux abois, pour nous encourager à redevenir les acteurs de notre propre vie. Au fil des pages, on apprend à fréquenter des monuments scientifiques tel Pasteur, dans l’admiration et la distance. C’est cette image-là, effroi et volupté conjoints, que retient La médecine nous tue. Car jusque dans son accusation des abus de la médecine, l’essai de Marc Menant n’en est pas moins réconciliation de l’homme avec une certaine idée de la médecine.

A lire et à faire lire.

Gaston-Paul Effa

Marc Menant est l'un des invités de la prochaine soirée littéraire de l'association Pour les arts du monde à Sarrebourg, le 6 mars 2009. Voir le billet précédent.

À consulter : le site de Marc Menant

lundi, 5 janvier 2009

Livres - articles

Voeux pour la planète par Gaston-Paul Effa

Pour Imaginature, un texte en exclusivité de Gaston-Paul Effa
qui est l'un des membres fondateurs de l'association
   

Nous sommes sur le chemin qui éloigne
de tous les autres.
Drôle d'entrée, pas drôle du tout, dans l'an neuf.
Ecoutons le dernier essai du chant
d'un rossignol fatigué et désabusé
L'appel du baobab s'élève et tombe
plus pauvre que la voix
Le coton ressemble à de la cendre grise
Le poète nous dit :  là où est le plus
grand danger, là est le salut
Alors osons balayer le moi sous notre peau
pour basculer dans la lumière et l'espérance.

Bonne Année 2009 à notre terre !

Gaston-Paul Effa

Nous avons parlé ici de son dernier livre  "Nous, enfants de la tradition"

photo © Imaginature - reproduction interdite sans autorisation

- page 2 de 3 -